logotype

JC Gruau, un conseiller municipal qui se fait de + en + rare à Laval...

Mon cher JCG, vous vous faites plutôt rare en ce moment puisqu'on ne vous a pas vu lors des deux derniers conseils communautaires et que vous avez «séché» le dernier conseil municipal du lundi 20 novembre dernier. Exact ! Il se trouve que ma nouvelle vie professionnelle en dehors de Laval rend fort onéreuse ma présence aux conseils, rapport aux tarifs que pratique Dame SNCF pour ceux qui n'ont pas la chance de voyager gratuitement - comme les parlementaires - ou certains «étrangers» protégés ou insolvables...

Affaire Césaire (suite et fin) : le trio Zocchetto-Boyer-Soultani peut aller se rhabiller !

Alors, cher JCG, j'ai appris la grande nouvelle : le procureur de la République refuse de vous chercher des poux dans la tête dans cette « affaire Césaire » qui vous avait pourtant valu l'opprobre général de vos collègues du conseil municipal et quelques méchants articles dans la presse locale. Oui, j'ai moi aussi appris cette bonne nouvelle – et par le plus grand des hasards : il se trouve que je dînais samedi soir dernier face à un sexagénaire qui avait eu la bonne idée – une habitude chez lui - de lire l'entrefilet que Ouest-France avait publié sur ce sujet dans son édition du jour à la rubrique Pays de la Loire...

CM du 25 septembre : archives audiovisuelle, Saint Julien, gôche locale en voie de décomposition...

JC Gruau vous avez participé au dernier conseil municipal où l'on vous a entendu plusieurs fois défendre vos thèmes favoris. Eh oui, mon récent éloignement de Laval pour des raisons professionnelles ne m'empêche pas, contrairement à l'un de mes adversaires de 2014, Monsieur Boyer pour ne pas le citer, de rester sur le ring de la place du 11-Novembre, pour défendre les idées auxquelles je crois... Je ne me suis pas lancé dans la bataille politique par accident, ou pour gagner de l'argent...

Le CM du 26 juin 2017 : crématorium, études coûteuses, Boyer la chochotte, rythmes scolaires, Marcel Gauchet...

JCG revenons, si vous le voulez bien, au conseil municipal de lundi dernier, 26 juin 2017, qui s'est terminé tardivement et a connu quelques échanges un peu plus agressifs que d'habitude entre J.-C. Boyer et le tandem Habault/Zocchetto... Si vous le souhaitez mais je doute fort que cela intéresse les Lavallois car il n'y avait rien d'essentiel ou de croustillant à se mettre sous la dent. M. Boyer est beaucoup intervenu, vous l'avez entendu, car il tient à affirmer son rôle de leader de la gauche lavalloise dans notre assemblée composée par des muets à 95%. Il a notamment critiqué très durement le compte administratif 2016 que Philippe Habault avait présenté avec la clarté qui caractérise l'expression orale de l'ancien candidat libre à la députation.

CC du 19 juin 2017 : crématorium-chauffage public, Samia absente, prostitution...

Hier, lundi 19 juin, le conseil communautaire s'est déroulé sous une chaleur accablante et vous y avez parlé, entre autres, de... prostitution, un sujet généralement peu prisé lors de vos réunion ! Eh oui car l'un des membres de notre assemblée va rejoindre une commission départementale dont j'ignorais jusqu'à l'existence, une commission "chargée de lutter contre la prostitution, le proxénétisme et la traite des êtres humains aux fins d'exploitation sexuelle" ! Une lutte à ma connaissance jamais engagée dans la salle du conseil de l'hôtel de ville de Laval...

JC Gruau commente la démission de Samia Soultani...

Dans un communiqué qu'il a adressé à Ouest-France en ce vendredi 16 juin 2017, JC Gruau commente ainsi la démission de la première adjointe du maire de Laval... " Je salue la décision de Samia Soultani de démissionner de ses mandats de conseillère municipale et communautaire, mandats que je lui avais moi-même demandé d'abandonner quand elle en avait décroché un troisième, beaucoup plus juteux, celui de conseiller régional. Si, comme le recommande une célèbre chanson, dans la vie "faut pas sans faire", force est de reconnaître qu'on ne peut pas tout faire, surtout si l'on souhaite agir avec efficacité...

JC Gruau porte plainte pour diffamation contre MM. Zocchetto et Boyer

Cher JCG où en est votre "Affaire Césaire", qui fit couler tant d'encre dans les journaux locaux le mois dernier ? Eh bien, j'attends toujours des nouvelles du côté de la Justice ou du commissariat de police (j'attends sans attendre, vous m'avez compris) puisque, comme vous le savez, le maire a considéré comme nécessaire de transmettre cette affaire au Procureur de la République. Ce qui, comme je l'avais laissé entendre lors du dernier conseil municipal, a entraîné de ma part une plainte pour diffamation à l'encontre de MM. Zocchetto et Boyer qui ont osé qualifier mes propos de "racistes". Cette plainte, qui s'appuie sur l'article 31 de la Loi du 31 juillet 1881,est partie hier, mardi 6 juin, via une lettre recommandée avec A.R...

JC Gruau ne portera pas les couleurs de la droite de conviction aux législatives...

Cher JCG, permettez-moi d'être déçu de ne pas pouvoir voter pour vous aux prochaines législatives... Eh oui, que voulez-vous ! n'ayant ni "fortune personnelle" ni soutien d'un "grand parti "assuré de "m'offrir" les 5% de voix indispensables pour rembourser mes frais de campagne, j'ai dû renoncer à livrer une nouvelle bataille électorale sur la terre de mes ancêtres... Ma famille me félicite - ras-le bol, pour certains, d'entendre parler du père, du frère ou du cousin qui, sans aucune trace de racisme, refuse avec obstination d'accepter sans se battre le grand remplacement de la population européenne imposé par nos f. de politiciens de LRPS ! Mais, en ce qui me concerne, je suis un peu triste d'être resté sur la touche...

CM du 15 mai (III) : Dans le box pour un quiproquo ? Les minables attaques du FN cadenassé...

Cher JCG, terminons le compte-rendu de ce conseil qui va, peut-être, vous conduire en justice puisque j'ai appris hier soir que le maire de Laval allait saisir icelle demain jeudi !!!  Ne parlez pas de malheur ! En justice pour un quiproquo ! j'ose espérer, si le maire applique ce qu'il a laissé entendre, que la Justice refusera un dossier aussi misérable que le mien ayant, je n'en doute pas un instant, cent mille autres priorités, cent mille autres chats à fouetter en ce moment ! Et je dirais même plus : à l'heure où j'écris ces lignes, j'ose croire que le maire de Laval me recevra comme je lui en ai fait la demande par courriel via son directeur de cabinet David Ouvrard ce matin. Nous avons, tous les deux, le maire et moi, intérêt à ce que cette affaire s'arrête le plus tôt possible...

CM du 15 mai (II) : Quand un quiproquo suscite un tollé suivi d'un clash...

Cher JCG, je viens de vous voir quitter la rédaction de Ouest-France avenue Robert-Buron. Encore cette vilaine "affaire Aimé Césaire" ? Oui, le rédacteur de Laval, Julien Bezannier, voulait m'interroger concernant la "crise" d'hier soir au conseil et me demander si je regrettais mes propos. Je n'en regrette aucun mais, grâce à lui, j'ai enfin compris le pourquoi du "tollé" suscité suite à la réponse ("C'est quand même un noir, je m'excuse de vous le dire !") que j'ai faite à la remarque de François Zocchetto concernant le fait que Monsieur Aimé Cézaire soit Français. Aimant comprendre le pourquoi du comment plus que tout, je suis content, somme toute, oui : très content d'être allé voir ce Jérôme Bezannier. Car je comprends maintenant pourquoi les élus ont été choqués à ce point là...

CM du 15 mai 2017 (I) : Les raisons d'une colère tout-à-fait justifiée...

Bonsoir cher JCG, j'ai assisté au conseil municipal de ce soir, lundi 15 mai, et n'ai vraiment pas compris pourquoi le maire, Boyer et quelques autres se sont offusqués des propos que vous avez tenus concernant le programme d'action culturelle des bibliothèques municipales de juillet à décembre. Et moi donc !, j'ai été le premier surpris par cette tempête (calculée, j'imagine) et ensuite carrément ulcéré - oui, ulcéré - quand ce politicien de troisième zone nommé Boyer s'est permis, une petite demi heure après mes propos, de prendre la parole pour me traiter de "raciste" ! Non mais c'est quoi ce délire ! Et Zocchetto qui le laisse faire ! Raciste, moi ! Parce que je me suis permis, en tant qu'élu de l'opposition, de critiquer l'africanisation d'un programme de vacances et de faire de l'esprit avec une citation de Jean Yanne !

En relisant des vieux Fig Mag : Coluche, Le Pen, Bazin, Jean-Edern, Pauwels...

JC Gruau on ne vous entend plus parler politique alors que l'élection présidentielle bat son plein... Vrai. J'avoue avoir plutôt mal vécu cette période électorale car aucun candidat n'a été en mesure de soulever mon enthousiasme... Aucun en effet n'envisage de prendre les mesures qui, d'après moi, s'imposent pour "sauver" le pays ou, à tout le moins, l'empêcher de sombrer définitivement. Ce qui veut dire que quel que soit le vainqueur, la France continuera de sombrer... Très vite avec certains (Macron, Mélenchon...), un peu moins avec d'autres (Fillon, Le Pen...).

CC du 27 mars 2017 : Zoc 1er refuse que l'opposition s'exprime dans le nouveau journal de L'Agglo, un P.L.U.I. de communicants...

Lors du conseil communautaire d'hier soir, lundi 27 mars, vous avez demandé au Président Zocchetto de réserver un espace à l'opposition dans le futur magazine de Laval Agglo... Oui, ayant appris, via la décision du président n°40, qu'un nouveau magazine allait être créé par une entreprise locale (EasyCom), j'ai profité, si j'ose dire, de l'occasion pour faire la demande que vous venez d'évoquer. Il y a une opposition au sein du conseil, je ne vois pas pourquoi elle ne pourrait pas s'exprimer dans le magazine dudit conseil...

Présidentielles (II) : Non à l'islamisation de la France ! (Villiers)

Bon, et maintenant, cher JCG, parlons, si vous le voulez bien, d'un sujet encore plus angoissant que la dictature médiatico-judiciaire évoquée la semaine dernière via l'interview du journal Minute avec Le Gallou : l'islamisation du pays... Avec "plaisir", cher Bois-Renard,  car je viens d'achever ces jours-ci le dernier Villiers qui, justement, aborde ce sujet avec un talent de plume exceptionnel et un titre qui donne des frissons, surtout quand on a des enfants : "Les cloches sonneront-elles encore demain ?"

CM du 20 mars 2017 : la Mixité sociale, Pillon et son Africaine à 2000 €, le futur musée Jacques Perrin...

J'ai apprécié, cher JCG, que le conseil municipal d'avant-hier soir, lundi 20 mars, se soit, grâce à votre dernière intervention, achevé par quelques rires quand vous avez placé une citation de Jean Cocteau pour définir avec esprit la personnalité joyeuse de l'élu franco-italien Damiano Macaluso... Disons que ce sympathique Rital avait vanté d'une manière particulièrement enjouée une animation concernant les jardins, animation que Monsieur Gourvil s'est permis - c'est son droit le plus strict - de critiquer d'une manière particulièrement sombre, voire sinistre... J'ai voulu que nous nous séparions dans la bonne humeur et, pour ce faire, me suis souvenu de la définition de l'Italien par le fameux JC que vous avez évoqué : "Un Italien est un Français de bonne humeur."

Présidentielle 2017 (I) : Non à la "dictature médiatico-judiciaire" (Le Gallou) !

Alors cette campagne présidentielle, pas de quoi s'enthousiasmer, cher JCG... Oh, que non ! Et pour tout vous dire je ne suis même pas certain de vouloir en parler tant elle me laisse froid ! Il est vrai qu'aucun candidat ne me plaît vraiment... Mais ce qui me chagrine le plus ce sont deux maux qui, avec d'autres (hélas !), sont en train de tuer la France à petit feu, deux maux que deux esprits fins ont récemment dénoncés avec le talent qu'on leur connaît : la dictature médiatico-politique (avec Le Gallou) et l'islamisation de la France (avec Villiers).

CM du lundi 27 février : le DOB ne baisse pas les impôts et Zoc 1er refuse les armes à feu pour les policiers municipaux...

Alors, cher JCG, évoquons le conseil municipal d'hier soir : vous aviez de nouvelles tables en bois clair mais... vos micros personnels étaient en panne. Il a fallu donner de la voix... C'est ce que je pensais quand j'ai pris conscience que nous n'avions pas "nos" micros, mais, quand on s'exprime sans ces derniers, les paroles des uns et des autres ne peuvent être enregistrées... Donc, il fallait impérativement attendre le micro baladeur, ce qui nuit à la vivacité des débats car on ne peut répondre du tac au tac... Dommage, sans micro, nous aurions pu faire de la politique comme avant, au temps de nos prédécesseurs, Clemenceau, Jaurès et les autres, qui parlaient sans l'aide de la technique...

FN 53 : Bruno de La Morinière remplacé par Jean-Michel Cadenas suite à un "puputsch téléphonique"...

Que vous inspire, cher JCG,  la rétrogradation de votre ami Bruno de La Morinière au sein du FN 53 où il a été remplacé par Jean-Michel Cadenas au poste de secrétaire départemental... Deux choses. A la fois de la tristesse pour l'ami Bruno - militant exemplaire qui a perdu son père il y a un mois - et en même temps... une relative indifférence car, comme vous le savez, ce parti n'est plus le mien. Je m'intéresse à lui désormais de très loin ayant des idées assez différentes des siennes sur plusieurs sujets. Toutefois, la manière dont le remplacement s'est passé n'a rien de "grandiose"...

CC du 6 février 2017 : l'élection de "M.Culture", Pillon élu contre bibi et Beaudoin présentée par son maître Gourvil...

Hier soir, lundi 6 février, au conseil communautaire, Didier Pillon a été élu à bulletin secret Monsieur Culture de Laval Agglo. Il entre ainsi au bureau communautaire avec le dossard n°17. Oui, et cette création de délégué est justifiée par le travail et les pouvoirs de l'agglomération en matière "d'énergie culturelle". Laquelle Agglo intervient dans la construction, l'aménagement et l'entretien des équipements culturels d'intérêt communautaire mais aussi en matière d'enseignement artistique (niveau 3) et dans les domaines de la lecture publique et des musiques actuelles. Voilà, vous savez tout...

CM du lundi 30 janvier 2017 : Gourvil et les Puechiens, bar à fumeurs, nouveau centre de "tir lourd"...

Le dernier conseil municipal d'hier soir (30 janvier 2017) s'est déroulé, une fois de plus, avec des manifestants dans la salle : une dizaine (vingtaine ?) de professeurs, parents et soutiens du collège Fernand Puech, toujours inquiets pour l'avenir de leur établissement chéri... C'est vrai mais cette fois, contrairement au dernier conseil, il n'y eut ni sifflets, ni banderoles, ni aucune violence verbale d'aucune sorte. Ni aucun bras d'honneur. Hélas, il n'y eut pas non plus de prise de parole d'un "Puechien" désigné par ses pairs...

CM du lundi 19 décembre (II) : le chahut des territoriaux, Pillon qui prône l'invasion via Lampedusa...

Cher JC Gruau revenons sur le conseil municipal très agité du lundi 19 décembre durant lequel vous avez dit haut et fort ce que vous pensez de la nouvelle organisation du temps de travail pour les agents municipaux... Sachez que je suis d'abord intervenu pour évoquer une décision municipale prise depuis le dernier conseil et relative à un tableau qu'une artiste-autodidacte de chez nous, Simone Buard-Masson, a offert à la Ville de Laval. Comme ce tableau est plutôt agréable à l'oeil et ne nous a pas coûté un rotin, j'en ai profité pour dire à Didier Pillon qu'il n'a pas besoin de dépenser notre argent pour acheter des oeuvres (le plus souvent sans intérêt) : il lui suffit d'attendre qu'on nous les offre...

CM du lundi 19 décembre 2016 (I) : Oui à la nouvelle organisation du temps de travail...

En attendant de rédiger le compte-rendu du dernier conseil municipal (a priori le 23 décembre), je vous offre dans leur intégralité les propos tenus ce soir par le conseiller Gruau concernant la nouvelle organisation du temps de travail pour les territoriaux. Cette intervention s'est déroulée en présence d'une foule qui, manifestement, ne s'intéresse qu'à ses petits problèmes d'intendance quand des millions de Français sont sans travail, au bord du gouffre. Certains ont même osé sourire quand le drame du suicide a été évoqué ! Le compte-rendu de Force Ouvrière est évidemment mensonger car il n'y a jamais eu, de la part de Jean-Christophe Gruau, la moindre critique concernant les fonctionnaires. S'il avait souhaité le faire, il l'aurait fait car, ayant passé treize ans à la Mairie de Laval, il peut, sur simple demande, narrer quelques faits qui ne sont pas à la gloire de ceux qui, aujourd'hui, jouent aux miséreux. Un jour, peut-être... En attendant, voilà sa déclaration intégrale, qui a précédé la description du match Public/Privé contenu dans le dernier numéro d'un hebdomadaire du centre-droit, Valeurs Actuelles, qui présente cette semaine un dossier relatif aux innombrables privilèges des fonctionnaires dans notre Douce France... C'est clair, nous sommes en 1788...

CC du 12 décembre 2016 : temps de travail des Territoriaux, Espace Mayenne, tarifs de l'Eau...

Dites donc JC Gruau, le conseil communautaire à fait recette hier soir ! On n'avait jamais vu autant de monde dans la salle et, bien sûr, devant l'Hôtel de Ville... Des Territoriaux en colère manifestaient contre la nouvelle organisation du temps de travail qui leur fait perdre non leur emploi à vie (rassurez-vous !) mais des journées de vacances qui devront être transformées en RTT. Les agents devront travailler ainsi quatre heure de plus par semaine. Comme leurs collègues des autres collectivités territoriales de France et de Navarre. Cette réorganisation - voulue par François Zocchetto - avait été préconisée par la Chambre régionale des comptes...

CM du 28 novembre 2016 : "Oui aux nouveaux médecins, non aux futurs malades !"

JC Gruau évoquons le conseil municipal d'hier soir, lundi 28 novembre, et commençons par un sujet qui tient particulièrement à coeur à l'ancien rédacteur en chef de Laval Infos que vous fûtes puisqu'il s'agit du journal municipal. Disons que la Ville nous a demandé d'entériner ou non la possibilité de mutualiser la distribution des deux magazines suivants : celui de la Ville, Laval la Ville, et celui de Laval, "Le Journal de l'Agglomération". Histoire de faire des économies, il n'y aura qu'un distributeur au lieu de deux. J'ai répondu favorablement mais ai souhaité que la Ville aille plus loin...

CC du 21 novembre 2016 : Le Révérend Père Guillot, un DOB décevant, Marcel Gauchet...

Avant d'aborder le conseil communautaire d'hier soir, je voulais vous féliciter pour votre critique des affiches actuellement dans le centre-ville qui concernent la prévention des risques liés au "sexe entre hommes". Merci. Et merci à Ouest-France d'avoir passé mon bref communiqué écrit ni une ni deux dès que je suis tombé sur ces nombreuses affiches qui, entre nous soit dit, donnent de l'homosexualité une image plutôt... enfin, vous me comprenez... J'imagine aussi le "succès" que ces photos pourront avoir dans certains quartiers islamisés de notre "Douce France"... C'est sûr : avec une telle campagne, "l'homophobie" ne peut que reculer, voire disparaître...

Le conseiller JCG dit "Non à la Jungle de Thévalles !"

Le mardi 25 octobre dernier, en fin de soirée, 37 jeunes hommes issus de la "Jungle de Calais" ont débarqué à Thévalles, dans les locaux de l'AFPA. La veille, 54 "migrants" étaient arrivés à Sainte-Suzanne. Contrairement à cette dernière l'arrivée  à Laval avait soigneusement été tenue secrète par le Préfet et le maire de Laval jusqu'à lundi soir. Impossible, dans ce cas, de mobiliser qui que ce soit. Bravo les artistes ! La seule réaction possible était, pour le conseiller d'opposition JC Gruau, de tweeter son indignation sur les réseaux sociaux, autrement dit : pisser dans un violon pour jouer du violoncelle !

Les derniers tweets du conseiller JCG : Législatives, Ph. Vardon, Marine, Lesquen, G. Garot, Arthuis, Zoc 1er, Kim K...

Cher JCG, ayant constaté que vous tweetiez avec frénésie, je vous propose de répondre à quelques questions via des gazouillis que vous avez envoyés dernièrement sur le réseau social qui a votre préférence. Celui qui vous oblige à limiter vos messages à 140 signes. J'accepte bien volontiers ce petit jeu qui, je l'espère, séduira nombre de mes fidèles lecteurs et - qui sait ? - m'en apportera de nouveaux, plus ou moins allergiques aux longues phrases construites dans le respect de la langue française qui nous réunit tous.

Lectures d'été du conseiller JCG (VI) : Coluche, Félicité Herzog, Régine Pernoud

L'heure est venue JC Gruau d'évoquer vos dernières lectures d'été qui, une fois n'est pas coutume, furent toutes écrites par des femmes...  Oui et d'ailleurs j'espère, cher Bois-Renard, ne pas être puni par le Gouvernement socialiste pour ne pas avoir respecté la parité dans ce domaine ! Car c'est évidemment le hasard qui a fait que j'ai lu au moins quatre livres ayant pour auteur(e) des représentantes de celui qu'on nommait jadis - avec une pointe d'excitation - le beau sexe ou le sexe tout court. Maintenant, on dit des "meufs", je crois...

CC du 26 septembre 2016 : Jean-Jacques Goldman, Saint Claude, Fouquet veut des migrants...

Le conseil communautaire d'hier soir, lundi 26 septembre, n'a pas attiré la foule des grands jours et même le journaliste de Ouest-France s'était fait porter pâle ! Oui, il faut dire que l'époque "de techniciens" dans laquelle nous vivons n'offre guère de débats intéressants et ce d'autant plus que la gauche est presque toujours d'accord avec la pseudo-droite ! "On peut lutter contre le nazisme, on peut lutter contre le communisme, on ne peut pas lutter contre la Banque", disait Zinoviev. Nous vivons sous les ordres de la Banque... Et des réglementations en tout genre... Pénible. Très pénible.

Le candidat JC Gruau, invité de la rédaction de Radio Mayenne, le mercredi 21 septembre 2016

Mercredi 21 septembre, une fois n'est pas coutume, Isabelle Marchand de Radio Mayenne, m'a convié à être L'invité de la rédaction pour évoquer ma probable candidature aux législatives 2017 dans la première circonscription de Laval.

Voici l'enregistrement de cette prise de parole.

(Pour l'écouter, veuillez cliquer la longue phrase qui suit entièrement puis, clic gauche :  "ouvrir le lien")

https://www.francebleu.fr/emissions/l-invite-de-france-bleu-mayenne/mayenne/l-invite-de-france-bleu-mayenne-du-mercredi-21-septembre-2016

 

 

CM du 19 septembre 2016 : ZAC et LGV, Pillon et Marie-Rose, les rapports de Maurin

Bonjour JC Gruau ! Alors ce conseil d'hier soir, enfin une bonne nouvelle : il y aura bien une crèche pour Noël dans le centre-ville ! Oui, c'est ce qu'a laissé entendre "l'adjointe à l'attractivité" après force questions de ma part. Car ce n'était pas écrit noir sur blanc dans la délibération présentant les festivités de "fin d'année". C'était seulement suggéré par l'un des alinéas. Il a donc fallu que j'insiste... Jusqu'à ce qu'elle reconnaisse qu'une crèche serait installée ce qui, évidemment, me réjouit puisque ce retour du Petit Jésus en centre-ville était l'un des points essentiels du programme "identitaire" de "Laval Mieux Vivre", que j'eus l'honneur de défendre lors des dernières municipales...

Lectures d'été du conseiller JCG (V) : La joie de vivre de Robert Sabatier

Cher JC Gruau, vous allez ce jour nous parler d'un livre de mémoires posthumes - "Je vous quitte en vous embrassant bien fort" - publié après la mort de son auteur, un écrivain dont vous ignoriez tout -ou presque- il y a seulement deux mois, Robert Sabatier.  C'est en effet en préparant une causerie sur l'année 2012 que j'ai découvert ce poète décédé cette même année. Certes je le connaissais de nom depuis 40 ans pour avoir vu traîner à la maison sa célèbre trilogie romanesque ("Les Allumettes suédoises", "Trois sucettes à la menthe" et "Les Noisettes sauvages"). Mais je Je n'avais rien lu de lui et n'envisageais pas de le faire...

Lectures d'été du conseiller JCG (IV) : Chardonne, roi de la prose musicale

JC Gruau, avant d'évoquer les mémoires posthumes de Robert Sabatier lus cet été j'aimerais que vous me parliez de Chardonne car mon petit doigt m'a dit que vous l'aviez relu dernièrement... Disons que j'ai relu le livre de lui que je préfère, "Le Bonheur de Barbezieux" (1938), et quelques pages de "Claire" (1931) et de "L'Amour du prochain "(1932).  J'aime les écrivains qui ont du style et, dans ce domaine, Chardonne est un maître. Quel prosateur ! Quel styliste ! Mitterrand - qui était son "pays" - en était friand...

Lectures d'été du conseiller JCG (III) : Vive la vie ! avec Depardieu, R. Castans et Marcel Pagnol...

Cet été, cher JCG,  vous avez également lu l'autobiographie de Depardieu, "ça s'est fait comme ça", et vous avez apprécié la franchise décapante du personnage. Disons qu'on retrouve la personnalité exceptionnelle, gargantuesque, "ogresque"... de celui qui peut - pouvait - exceller dans de nombreux rôles fort différents les uns des autres, qu'ils appartiennent à l'Histoire (Cyrano,  Danton...) ou à la société (commissaire de police, voyou, chirurgien, curé de campagne...). Quelle que soit la qualité du film, Gérard mouille le maillot pour deux, pour dix, c'est le moins qu'on puisse dire ! Mais ce qui m'a le plus marqué dans ce livre, c'est qu'on a bien failli ne jamais le connaître, le Gégé... A cause des "aiguilles à tricoter"...

Lectures d'été du conseiller JCG (II) Quand Soeur Emmanuelle fait connaître Blaise Pascal...

JC Gruau, reprenons vos lectures d'été en commençant par l'excellent Vivre, à quoi ça sert ?, un livre de Soeur Emmanuelle, qui s'est fait connaître dans le monde entier en combattant, vingt ans durant, la misère et l'analphabétisme dans les bidonvilles du Caire. Je suis tombé par hasard sur ce poche chez un bouquiniste du boulevard Saint-Michel. Mais ce n'est pas son prix qui m'a séduit (20 centimes d'euro) mais la première ligne de la 4ème de couv' : "Si j'ai écrit ce livre, c'est pour faire partager la libération qu'apporte la pensée de Pascal, pour proposer un chemin de sens." Ayant, et depuis fort longtemps, envie de mieux connaître ce philosophe boudé par mon prof de terminale (année scolaire 1980-81), je me suis dit qu'une bonne soeur de choc pouvait m'y aider...

Les lectures d'été du conseilller JCG (I), Lira bien qui lira le dernier...

JC Gruau, comme le veut la tradition, l'heure est venue d'évoquer vos lectures d'été, celles de la fin juin et de juillet en particulier. J'ai commencé par un petit livre de feu Hubert Nyssen (1925-2011), l'ancien fondateur de la maison d'édition Actes Sud, concernant la lecture justement : Lira bien qui lira le dernier (Editions Labor, 1 €, chez un bouquiniste du Boulevard Saint-Michel). Il s'agit d'une "Lettre libertine sur la lecture" destinée à une lectrice imaginaire, Mademoiselle Esperluette. Certaines considérations sont intéressantes, à commencer par cette évidence concernant le livre et la lecture : si ces deux-là, "depuis longtemps vont de conserve, ils ne sont pas dans le même bateau".

L'hommage au père Hamel à Avesnières, la venue de Macron au Théâtre...

Présent à la messe célébrée hier, mercredi 27 juillet, en hommage au prêtre de 86 ans égorgé la veille dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray, je vous ai vu quitter la basilique d'Avesnières dix minutes environ après le commencement...  Exact. Je suis parti après les applaudissements que certains catholiques (100 ? 200 ?) ont réservé au discours du vice-président du Conseil régional du culte musulman des Pays de la Loire, M. Ahmed Dibi, qui se trouve aussi être le président de l'association de l'Amitié Interreligieuse de la Mayenne.

29 juin 2016 : Vive la Guerre des Boutons ! réponse à M. Bricombert, de Ouest-France

Monsieur,

Ce matin, dans un billet intitulé "La Guerre des Boutons", vous avez  critiqué le dernier conseil municipal de Laval, qui s'est tenu lundi dernier 27 juin.

CM du 27 juin 2016 : un Pillon décevant, un Zoc lassé, un Boyer surexcité, le Schtroumpf Maurin

JC Gruau le conseil municipal d'hier soir a duré quatre heures. N'est-ce pas trop long ? Bien sûr que ça l'est ! Et beaucoup trop. Car les sujets traités après deux heures et demie de débat ne peuvent obtenir toute l'attention qu'ils mériteraient. De plus, très vite, au bout d'une heure au maximum, on sent que le maire de Laval est agacé dès qu'un opposant demande la parole... Il se dit qu'il va devoir écouter quelqu'un qui ne pense pas comme lui, et cela l'ennuie. Car le lundi soir, il est déjà dans sa journée du mardi au sénat...

CC du 20 juin 2016 : Pays de Loiron, liberté de discriminer,vélos électriques...

JC Gruau, le conseil communautaire d'avant-hier soir, lundi 20 juin 2016, s'est ouvert par la lecture d'un texte lu par Jean-Marc Bouhours (élu de L'Huisserie) condamnant votre comportement lors du conseil du 23 mai dernier. Oui et, pour ne rien vous cacher, je m'attendais à ce genre de mise au point concernant la tenue de débats sereins au sein de notre assemblée. J'avais, il est vrai, dépassé les limites de ce qui est acceptable dans une enceinte dite démocratique. Ce que j'ai reconnu bien volontiers. Même si...

CC du 22 mai 2016 : le sale coup de la hausse de l'eau

JC Gruau, le Conseil communautaire d'hier soir, lundi 22 mai, est devenu particulièrement houleux quand les élus d'opposition ont appris que le transfert des compétences eau potable et assainissement à Laval Agglo allait se traduire par une augmentation de la facture d'eau de 20% pour les Lavallois. Oui, le ton a monté de plusieurs crans après cette nouvelle "scélérate" annoncée par Bruno Maurin, vice-président de la commission concernée, car, dans le texte de présentation de la décision que nous avions reçu, il est écrit noir sur blanc : "impact budgétaire et financer : néant". Autrement dit : pas un sous de plus ! La surprise a donc été totale. Une mauvaise surprise, bien sûr. Une de plus ! 

CM du 9 mai 2016: musée école publique, jargon, inexactitudes du Courrier de la Mayenne...

JC Gruau, j'aimerais que nous revenions sur le conseil de lundi dernier, 9 mai, où vous avez, une fois de plus, été plutôt "actif". Disons que je suis un élu d'opposition qui ne lâche rien quand il s'agit de défendre l'identité lavalloise et l'argent des contribuables lavallois. Un opposant, ça s'oppose ! Ou alors, mieux vaut rester chez soi. 

Réaction de JC Gruau à la fermeture (probable ?) de Fernand Puech

JC Gruau, hier soir, lundi 9 mai 2016, lors du conseil municipal, le maire de Laval a donné la parole aux élus qui souhaitaient s'exprimer sur la - probable ? - fermeture du collège Fernand Puech. Pouvez-vous nous livrer votre déclaration. Bien volontiers car Ouest-France n'en a cité que quelques lignes et, à ma connaissance, Radio Mayenne l'a ignorée. Je vous écoute. C'est parti... 

CM du 21 mars : nouvelle censure, Albert Jacquart, faux racisme, dépenses somptuaires...

JC Gruau, lors du dernier conseil du 21 mars 2016 le maire vous a de nouveau censuré, cela devient une habitude chez lui. Oui. Et si je voulais, d'un trait, dépeindre ce qu'il est, je donnerais cette image certes quelque peu osée : sous ses airs d'enfant de choeur se cache un dictateur ! Disons, plus sérieusement que, comme il est toujours pressé, il a de plus en plus de mal à accepter qu’on le contredise car cela prend du temps. Il a également de plus en plus de mal à accepter qu'on critique ouvertement le Système qui tue la France mais qui l’enrichit, lui et ses copains parlementaires, grâce à des indemnités si outrageusement élevées qu’elles finissent par agacer un nombre croissant de Français qui ne sauraient être qualifiés d'extrême droite...    

CC du 14 mars : le "potentiel de crémation", le Contrat de Ville...

JC Gruau, vous aviez, hier soir, lundi 14 mars 2016, un conseil communautaire où vous avez pu, une nouvelle fois, redire que la crémation n’était pas votre tasse de thé ou, au choix, votre pinte de bière ou votre verre de vin rouge. Je l’ai redit en effet car le conseil a délibéré sur le mode de gestion à adopter – en l’occurrence la procédure dite de concession de service public - afin de brûler les cadavres des Lavallois qui souhaitent que leur corps finissent dans un four crématoire… 

Non aux envahisseurs à Laval !

Bonjour JC Gruau, vous souhaitez dire deux mots concernant l’arrivée des « migrants » de Sainte-Suzanne dans les locaux de l'AFPA à Laval. Oui car si cette arrivée enchante tous les politiciens et journalistes locaux nourris au politiquement correct depuis leur biberon (je pense tout particulièrement à ceux du Courrier de la Mayenne, qui refusent catégoriquement tout débat sur ce sujet), elle déplaît souverainement, cette arrivée, à nombre de patriotes auxquels je me flatte d’appartenir. Des patriotes très attachés à leurs enfants et petits-enfants, à leurs coutumes, leur art de vivre, leur « lavallitude », comme dirait la Mère Ségo ! D’où une réaction d’indignation de ma part, réaction que Ouest-France de jeudi dernier - 10 mars - a accepté de publier  - je l’en remercie - même si le passage eut lieu plusieurs jours après ma demande et de manière abrégée…

Lectures d'été (suite & fin) : Simon Leys, Céline...

Terminons, si vous le voulez bien cher JCG,  les causeries littéraires entamées il y a quelques mois, en évoquant principalement l’auteur d’une œuvre singulière et d’une grande diversité, un Belge-Une-Fois spécialiste de la Chine et qui vivait en Australie, un littéraire décédé en 2014 et que vous avez beaucoup lu, Simon Leys... C’est en effet l’un de mes auteurs contemporains préférés depuis que je l’ai découvert en 2008 exactement, lors de la publication d’un petit ouvrage de réflexion sur l’art et la littérature, « Le bonheur des petits poissons », un livre savoureux que j’ai relu avec la même excitation intellectuelle l’été dernier. Car il fourmille de bons mots et de citations qui mettent le cœur en fête.

CM du 8 février 2016 : Une charte incomplète, Huon en poilu, Un règlement bidon...

JC Gruau, lors du conseil municipal du lundi 8 février dernier, l’équipe zocchettienne a longuement évoqué son PEL, autrement dit : son Projet d’Education Local, qui démontre que la Ville agit beaucoup dans le domaine éducatif… Oui, mais j’ai surtout apprécié que, par la voix du conseiller à la famille Jacques Phelippot, il soit clairement affirmé d’entrée de jeu que « la Ville ne se substituait pas aux parents », lesquels « restent les premiers éducateurs de leurs enfants ». C’est le genre de mise au point qui me réjouit, et qu’un Boyer ou un Garot ne sauraient émettre car ils pensent tous les deux que les enfants doivent être sous la coupe de l’Etat…

CC du 21 décembre : le cumul des mandats de Samia, les voitures de fonction...

JC Gruau vous avez participé, le 21 décembre, au dernier conseil communautaire de l’année 2015, qui s’est achevé autour de 21 h 30. Cette fois, le « gros morceau » c’était le budget 2016. Oui, mais nous avions déjà eu l’occasion d’en débattre, si j’ose dire, lors du DOB présenté le 23 novembre dernier. J’ai donc de nouveau signalé ma déception de ne pas avoir vu les impôts baisser d’un iota. Cela était possible mais à condition de serrer davantage la vis de tous les services, d’abandonner certaines dépenses (celles liées au contrat de ville, notamment, inutiles voire contre-productives car elles créent des assistés qui détestent notre pays), de baisser les émoluments des élus au lieu de les augmenter... Dans le contexte actuel, c’eût été, pour les futurs chefs d’entreprise de l’Agglo, un signe encourageant…

CM du 14 décembre : Budget 2016, le journaliste coco N. Emeriau, non aux "galets peints"...

JCG, lors du conseil municipal du lundi 14 décembre, vous avez refusé de voter le budget en prétextant qu’il ne comportait aucune baisse d’impôts. Exactement. L’équipe municipale a certes tenu sa promesse de les baisser de 10% mais maintenant, c’est fini ! Et ce jusqu’en 2020 ! C’est pourquoi j’ai reproché à notre Giscard local, l’excellent Philippe Habault, de ne pas avoir suivi le programme de la liste que je conduisais en mars 2014, lequel programme envisageait de les baisser de 30%, ce qui n’était faisable qu’à la condition de toucher, entre autres, à la masse salariale.

CC du 23 novembre (II) : le DOB, les "punis" de Saint-Nicolas, les Régionales...

Poursuivons, cher JCG, votre compte rendu du dernier conseil communautaire où le Président, une fois de plus, vous a censuré alors que vous critiquiez le catéchisme écologique actuel. Si vous le souhaitez car il y eut d’autres échanges et notamment au sujet du Débat d’Orientation Budgétaire, plus connu sous son petit nom siglé de DOB.

CC du 23 novembre (I) : Le Pdt Zocchetto censure le conseiller JC Gruau

JC Gruau, lors du conseil communautaire du 23 novembre, le président Zocchetto vous a censuré d’une manière tout-à-fait injuste, scandaleuse et, avouons-le, dangereuse pour l’expression de la démocratie. Effectivement, alors que je donnais mon point de vue concernant le « rapport 2015 sur la situation interne et territoriale en matière de Développement durable » - un document de vingt pages expédié en moins de deux minutes chrono par le vice-président Bruno Maurin !, le président de Laval Agglo, après avoir manifesté plusieurs fois des signes d’impatience depuis le début de mon intervention, m’a coupé le micro…

CM du 16 novembre : Padamalgam, une rue Noël Meslier...

JC Gruau, revenons, s’il vous plaît, sur le conseil municipal du lundi 16 novembre qui fut marqué par les attentats islamistes ayant ensanglanté Paris lors du sinistre vendredi 13. Vous avez fait passer, tard dans la soirée, votre discours concernant ce drame et Ouest-France en a parlé hier, dans son édition du 17 novembre. Oui, justement, j’ai lu cet article qui m’a déçu sur un point que j’ai d’ailleurs évoqué au téléphone avec son auteur, la journaliste Céline Bardy, laquelle, manifestement, aurait pu éviter son erreur si elle s’était renseignée préalablement sur la situation des terroristes qui sont passés à l’action ce fameux vendredi 13 au Bataclan et ailleurs…

CM du 16 novembre : le discours de JC Gruau sur la tuerie de Paris

Le conseil municipal s'est réuni ce lundi 16 novembre à 19 heures, conformément au programme prévu bien avant les tueries de l'Etat Islamique en plein Paris. Retenu par ses obligations politiciennes, François Zocchetto s'était fait remplacer par Samia Soultani et avait eu, samedi, la bonne idée de vous permettre, vous et JC Boyer, de prendre la parole pour donner votre avis sur les dramatiques événements... Oui, et je remercie le sénateur-maire de cette initiative qui m'a permis de dire ce que je voulais sur le sujet et, notamment, de revenir sur cette invasion de clandestins qui risque de tuer notre identité si elle n'est pas stoppée immédiatement...

CM du 5 octobre (II) : les leçons de Samia, rien pour KKS, la maison Jarry...

JC Gruau, le conseil du 5 octobre commençait à peine que, déjà, vous critiquiez une décision municipale. Oui, la n°47-15 relative à une association qui n’a absolument pas besoin de deniers publics pour vivre sa vie et qui s’appelle La Gom 53. Quelle est sa mission déjà ? « Informer et accompagner les personnes autour des orientations sexuelles et de la transidentité. » En gros, donner des renseignements à des personnes qui se posent des questions sur leurs préférences sexuelles.

CM du 5 octobre 2015 (I) : F. Zocchetto refuse le débat sur les clandestins

JC Gruau, j’aimerais que nous revenions sur le dernier conseil du lundi 5 octobre qui a duré quatre heures et demie et s’acheva néanmoins… prématurément ! Je ne les ai pas comptées, mais on m’a dit que vous aviez examiné, vos collègues et vous-même, 69 délibérations ! Vous avez tout-à-fait raison. Mais nous nous sommes quittés sur le coup de 23 h 30, et non « aux environs de minuit », comme le laisse entendre le journaliste du « Courrier de la Mayenne » Quentin Lanvierge. Il est vrai que le maire a levé la séance sans avoir pu nous délivrer son laïus politiquement correct concernant l’accueil, à Laval, de ceux qu’il nomme – pour se faire mousser auprès des « merdias » et des élites du Système - « réfugiés » ou, au choix, « migrants », alors qu’il s’agit en fait - respectons la langue française !-, de clandestins ou d’envahisseurs. De gens qui entrent illégalement sur le sol européen. 

JC Gruau demande à F.Zocchetto de parler des "migrants" au conseil du 5 octobre 2015

JC Gruau, vous avez adressé au maire de Laval mardi dernier, 30 septembre, une lettre lui demandant d’évoquer le futur accueil des clandestins (rebaptisés "migrants" ou "réfugiés") dans notre commune. Pouvez-vous publier cette missive ici-même afin de nous faire savoir précisément de quoi il en retourne. Avec le plus grand plaisir…

CC du 28 septembre 2015 : JC Gruau contre l'installation d'un crématorium à Laval

Lors du conseil communautaire de ce soir, lundi 28 septembre, il a été décidé que Laval aurait, elle aussi, son propre crématorium. Mon petit doigt m’a dit, JC Gruau, que vous avez critiqué vivement cette « avancée ». Pouvez-nous donner - et en exclusivité - l’intégralité de votre intervention. Bien sûr. Et ce d’autant que les media présents ce soir-là (Radio Mayenne, Ouest-France, Le Courrier de la Mayenne, Côté Laval), s'ils en parlent demain ou jeudi, n'aborderont pas les arguments que j'avance contre la crémation… Allez-y ! La voici...

Lectures d'été (III) : Malraux, Vilmorin, R. Camus.

Poursuivons, cher JCG, la liste des ouvrages que vous avez lus pendant l'été avec « Aimer encore », un récit écrit par Sophie de Vilmorin, laquelle, en 1970, un an après la mort de sa tante Louise, devint la dernière compagne d’un homme qui fut tout sauf un comique troupier : André Malraux. Une fois de plus, c’est le hasard qui m’a fait tomber sur cette histoire d’amour publiée en 1999, plus de trente ans après la mort de Malraux. Sophie de Vilmorin (oui, comme la graineterie) a partagé la vie – publique et privée - de l’ancien ministre du Général De Gaulle, « son compte en banque et son travail », « son corps », « les maladies dont il a souffert et le moment de sa mort ». Mais, contrairement à moult « veuves de grands hommes », elle a le mérite de « ne pas la ramener » (si vous me permettez l’expression) : « Je n’ai pourtant pas eu accès à André Malraux tout entier. Il existait sans moi dans son passé et les tragiques secrets qu’il abritait […] Je n’étais pas l’interlocuteur, ni le complément de tout son être. Simplement, là où j’étais, il avait besoin de moi. »

Quand Le Courrier de la Mayenne refuse de parler des "migrants"

Bonjour JCG, pourquoi avoir sollicité un entretien – si j’ose dire - en urgence alors que nous nous sommes déjà rencontrés hier pour aborder vos lectures d’été ? Parce que, ce matin, mardi 8 septembre, quelques heures après avoir lu les déclarations du député Guillaume Garot relatives à l’invasion migratoire, invasion que ce célibataire à plus de 10 000 € par mois considère comme une chance, une bonne nouvelle, un plus  pour la France, j’ai souhaité communiquer à la presse locale une réaction – forcément ! - en tout point contraire à la sienne.

Lectures d'été (II) : Mitterrand, Bérégovoy, Gary

JC Gruau, continuons la recension de vos lectures d’été avec deux ouvrages principalement liés à François Mitterrand, sur lesquels vous êtes tombé, par hasard, chez des bouquinistesC’est l’un des grands plaisirs de ma vie que de flâner dans certaines bouquineries sans jamais savoir à l’avance sur quels livres je vais tomber ! Malgré mon âge qui commence à me faire comprendre que la descente est amorcée, une caisse pleine de vieux livres abordables pour ma bourse suscite toujours ma curiosité la plus vive. Et je dirai, pour être complet, qu’il s’agit d’une curiosité durable (elle date des années 70), et qui n’a rien de monomaniaque car les thèmes qui m’intéressent au point de lire un ouvrage les concernant, sont nombreux et changeants ! Même si deux se distinguent du lot depuis le départ : la vie littéraire et l’histoire contemporaine françaises…

Les « 3 M » de l’été du lecteur JCG : Millet, Morand, Madiran (I)

JC Gruau, l’heure de la rentrée ayant sonné, parlez-nous, s’il vous plaît, de vos lectures d’été, qui peuvent intéresser certains de vos lecteurs…  Bien volontiers. J’ai commencé par faire un peu de ménage en achevant trois des nombreux ouvrages jonchés depuis plusieurs mois au pied de mon lit et, généralement, ouverts à la dernière page lue. Le premier que j’ai terminé, « Solitude du témoin », est le moins consistant de la bande par le nombre de pages, mais non par l’importance des idées et des remarques exprimées...

JC Gruau : "Non à un FN philippolitiquement correct !"

JC Gruau, vous vivez une situation assez délicate politiquement. Disons que j’ai été exclu du parti politique que j’avais rejoint il y a quelques mois et qui, via nombre de militants locaux – à commencer par le premier d’entre eux -, m’avait soutenu  lors des municipales de 2014 ! La particularité de cette situation est qu’aucun militant FN de Laval n’a jamais critiqué les propos - tenus avant mars 2014 – m’ayant valu mon éviction définitive il y a quelques semaines…

CM du 22 juin 2015 : Garango, Contrat de Ville, Gourvil

JC Gruau, pour la première fois depuis que vous êtes élu, vous êtes revenu lors du dernier conseil, celui du lundi 22 juin, sur une décision municipale, la n°39-15, relative au relogement temporaire aux frais du contribuable d’une association dénommée La Gom 53. C’est exact. Il s’agit d’une association dont l’objet, je cite, est « d’accueillir, d’informer et d’écouter toutes personnes se posant des questions sur les orientations sexuelles et la transidentité ». En clair, il s’agit d’évoquer, de défendre, de vanter - encore et toujours ! - la ou les préférences sexuelles d’une infime minorité de nos concitoyens.

"La Mayenne on adore" voit des sodomites partout !

JC Gruau, dans son dernier articulet haineux à votre encontre ("Viré du FN, JC Gruau accuse des "sodomites""), le site « La Mayenne on adore » se réjouit de votre éviction du FN. D'après lui, y'a pas photo, vous êtes « trop trash », « trop vulgaire » pour Marine Le Pen qui, écrit-il,  « en a soupé des propos haineux de la figure du FN en Mayenne ». Vous voici habillé pour l’hiver ! Oui même si c’est l’été qui se pointe ! J’ai lu ce énième articulet non signé (Christopher Guéna ?) et qui, cette fois, me qualifie de « trash » (« d’un goût douteux, qui flatte les bas instincts de l’homme ») et de « vulgaire »… Je laisse au petit plumitif trop lâche pour signer ses petites bouses-de-Net la libre appréciation de ces adjectifs et, pour ne rien vous cacher, me contrefiche de ce qu’il peut penser de ma pomme ! Ce qui m'intéresse, en revanche - et ce qui saute aux yeux -, c’est l’admiration qu’il témoigne pour Marine Le Pen. On sent d’emblée que, dans le conflit qui m’a récemment opposé à l’ancien parti d’extrême-droite, « La Mayenne on adore » a clairement choisi son camp : celui du nouveau FN, ce qui ne saurait m’étonner compte tenu de l’ambiance générale qui y règne désormais, à Nanterre et dans certaines fédérations…

L'élu JC Gruau viré du FN pour "propos homophobes"

JC Gruau mon petit doigt m’a dit que votre passage en commission de discipline du FN a été fort houleux…  Disons que j’ai quitté le « tribunal » de la rue des Suisses de Nanterre avec la satisfaction d’avoir pris congé de personnes – sept au total - avec lesquelles je ne saurais en aucune façon m’entendre pour bâtir et défendre un projet susceptible de sauver la France. J’avais l’impression d’être face tantôt à des étrangers (ils ne savaient rien de moi !), tantôt à des ennemis (décidés à me virer quoi que je dise) !

CM du 18 mai 2015 : Garot, Soultani, La Trémoille

Alors, JC Gruau, ce conseil d’hier soir, j’ai lu dans le Ouest-France de ce matin que vous aviez défendu Garot ? Je ne l’ai pas défendu mais j’ai tenu à revenir sur les propos de Samia Soultani qui avait reproché quelques jours plus tôt dans la presse à l’ancien ministre des petits poix et des surgelés de préférer le conseil départemental (à 1990 € par mois) à la mairie de Laval (à 26 €). En clair, de choisir son assemblée en fonction du pognon qu’on en tire. Cette critique émanant de Samia Soultani, c’est un peu l’hôpital qui se f. de la charité car, dans le domaine de la gamelle, notre première adjointe n’est point, permettez-moi cette rime, une gente pucelle…

Audiard, Brassens, JM Le Pen, Scolaria

JC Gruau bonjour, votre teint légèrement hâlé me laisse croire que vous vous êtes livré au farniente durant le pont du 8 Mai ? J’ai effectivement passé trois jours en famille sur la côte Atlantique où, entre deux bains de mer, je me suis adonné, à ce vice impuni nommé lecture. Bien que j’eusse pris avec moi de quoi lire une semaine complète (une anthologie – composée par Jacques Trémolet de Villers - de « 25 « poèmes que nous devrions apprendre par cœur pour les dire à nos enfants », « Le français, histoire d’un combat » de Claude Hagège, le Journal 2014 de Renaud Camus, « La domestication de l’humain » d’Alain Cotta…), je suis allé flâner chez un bouquiniste local où j’ai mes habitudes…

"La Mayenne on adore" raconte des mensonges

JC Gruau, une fois de plus, le site dit d’informations « La Mayenne on adore » vous attaque avec un titre qui en dit long sur la haine qu’il voue au FN en général et à votre personne en particulier : « La figure du FN en Mayenne déclare éprouver » du plaisir » à lire les dérapages haineux de Le Pen» Oui, j’ignore si les rédacteurs de ce site « adorent la Mayenne » mais je constate qu’ils détestent le FN ! Après leur acharnement contre certains candidats aux départementales, voilà qu’ils remettent le couvert avec un titre me concernant aussi mensonger que scandaleux. Mensonger : il ne reflète aucunement ce que j’ai « gazouillé » la veille de la parution de l’entretien de Jean-Marie Le Pen dans Rivarol ! Scandaleux : sur la Toile, n’importe quelle contrevérité y demeure à jamais et vous colle au CV ! C’est franchement minable !

CM du 30 mars, Zoc, Pillon, Mottier (II)

Alors JC Gruau, après avoir longuement évoqué dans l’entretien précédent les départementales, parlons maintenant du dernier conseil municipal du 30 mars où vous intervîntes dès les premières minutes…  Eh oui, contraint et forcé, si j’ose dire ! Pour déplorer le fait que le maire ait accepté une brève intervention non programmée – et étrangère, si j’ose dire, à l’ordre du jour – du jeune communiste de service, qui aime à se prendre pour Robin des Bois bien que son drapeau représente, il faut le rappeler, une faucille et un marteau de sinistre mémoire ! Je suis persuadé que si j’avais levé la main pour évoquer tel ou tel sujet lié à Laval, eh bien, je n’aurais pas eu le droit de parler…

CM du 30 mars, Garot, départementales (I)

Alors, JC Gruau, qu’avez-vous pensé du conseil municipal du 30 mars dernier ? Qu’il était un peu longuet - plus de trois heures, je crois ! - mais valait quand même « la peine d’être vécu », comme l'écrit Albert Camus quand il évoque la vie dans « Le Mythe de Sisyphe ». Certains sujets, vraiment, méritaient une grande attention, la description du nouveau Plan Local d’Urbanisme (PLU) par exemple. Pour le reste, j’ai aussi apprécié les numéros de pipo de Guillaume Garot et le fait qu’il y ait davantage de monde que d’habitude. Enfin… dans le public ! Car autour de la table, de nombreux conseillers manquaient à l’appel...

L'Express, les départementales, le CC du 23 mars

Alors JC Gruau, j’ai lu le numéro spécial de L’Express sur Laval dans lequel vous êtes qualifié de « trublion ». Figurez-vous que j’ai pris ce surnom – déjà employé par un journaliste de FR3 l’an passé - comme un compliment et trouvé le dossier consacré au nouveau maire de Laval plutôt intéressant malgré le fait que son auteur - Julien Bordier - ne réponde absolument pas à la question figurant sur la couverture : « Zocchetto est-il à la hauteur ? » Où ça ? A la mairie ? A l’Agglo ? Quand il prépare ses galettes ? Avec sa femme ? Julien, si vous me lisez, éclairez ma lanterne !

Zoc en Syrie, "Gwendo" et le comte de "Chambooord"...

JC Gruau, avant d’aborder votre campagne pour les départementales, deux mots sur le voyage de « Papa Zoc » en Syrie. On peut dire que vous êtes le seul à le soutenir à Laval. Oui, je salue ce voyage à titre privé et trouve qu’il honore notre cité. En effet, je pense – contrairement à des bobos irresponsables comme M. Garot – que les dirigeants de la planète ne doivent pas être jugés à l’aune de la morale traditionnelle mais seulement aux effets bénéfiques que leur politique peut apporter à notre pays, la France. C’est pourquoi, alors que l’extension d’Al-Qaïda et de l’Etat Islamique menace la paix dans le monde, il convient de renouer avec un dictateur dont l’élimination physique entraînerait de nouveaux drames pour notre pays et, last but not least,  pour nos frères chrétiens d’Orient. 

Conseil du 9 février : mauvaise soirée pour nos socialos !

JC Gruau, le dernier conseil a été des plus houleux et les socialistes ont été durement secoués ! Oui, nous avons assisté à un véritable feu d’artifice de critiques tous azimuts contre ces grotesques socialos qui passent leur vie à sermonner quiconque conserve un peu de bon sens, un zest d’esprit français et le courage d’appeler un chat un chat. Personnellement, j’avoue avoir passé une excellente soirée car j’aime beaucoup voir l’équipe de Guillaume Garot mordre la poussière au conseil municipal. Quel dommage que mon cher grand-père ne soit plus de ce monde car il rirait beaucoup, lui aussi, d’un pareil spectacle !

L'ancien maire de Laval Boyer est-il passible de concussion ?

Hier soir, lundi 9 février, eut lieu un conseil municipal des plus animés sur lequel je reviendrai avec J.-C. Gruau. A la fin de ce conseil, conformément à l’article 16 du règlement intérieur, ce dernier a posé une question écrite à François Zocchetto qui met en cause son prédécesseur Jean-Christophe Boyer et devrait envoyer prochainement ce donneur de leçon de morale devant la Justice pour… concussion. La voici dans son intégralité… Monsieur le maire,

Laval Agglo (26/01) : Projet de territoire, L'Apôtre

JC Gruau, lundi dernier, 26 janvier, vous avez participé à un conseil communautaire durant lequel, pendant plus d’une heure, plusieurs conseillers ont lu des données sur l’Agglo que tout le monde connaît par cœur ! Oui, il s’agissait d’approuver le « Projet de territoire » pour Laval Agglomération mis en place par la nouvelle équipe de F. Zocchetto. La démarche n’est pas sans intérêt, certes – et est, paraît-il, inédite, dixit le Président -  mais la forme mériterait d’être revue car cette séance de lecture - pardonnez ma franchise - était ennuyeuse à mourir, pour rester poli… 

Charlie Hebdo, le comte de Chambord, les départementales...

JC Gruau on vous a vu aux vœux du maire de Laval, salle polyvalente, au milieu de vos petits camarades conseillers municipaux. Affirmatif ! J’étais présent jeudi pour souhaiter « une bonne année, bonne santé » au personnel municipal (le midi) et aux « forces vives » (le soir). J’étais également « en mission » dimanche après-midi devant, si j’ose dire, le « tout venant » puisque toute la population lavalloise était conviée…

Laval Agglo (22/12) : RESF, budget 2015, Chambord...

Lundi dernier, François Zocchetto a débuté la séance du conseil communautaire en évoquant l’entrevue qu’il venait d’avoir dans le hall de l’hôtel de ville, avec des représentants du Réseau Education Sans Frontières. Oui et cela a donné lieu à une séance d’hypocrisie assez consternante jouée par tous les élus du centre, de la droite molle et de la gauche Chambord ou écologique.

Conseil du 15 décembre : baisse des impôts, voiture de fonction...

Le conseil d’hier soir 15 décembre a permis à la nouvelle équipe municipale de présenter le budget 2015 dont la caractéristique la plus heureuse est une baisse de 10% des taux des taxes d’habitation et foncière. Quelle fut votre réaction ? J’ai d’abord commencé par féliciter notre grand argentier Habault pour la clarté de son rapport de présentation du BP 2015, lequel budget, force est de le reconnaître, tranche singulièrement avec ceux de ses prédécesseurs qui, en bons socialistes, ne savaient que claquer l’argent qu’ils n’avaient point gagner.  Et, accessoirement, raser le square de Boston pour le transformer en terrain vague...  

Laval Agglo (24/11) : le scandale des avantages en nature...

JC Gruau, hier soir, lundi 24 novembre lors du conseil communautaire, François Zocchetto a entériné une mesure qui vous a scandalisé. Oui, il  a autorisé les trois plus gros salaires de Laval Agglomération – le directeur général des services, le directeur général adjoint et un collaborateur de cabinet – à bénéficier chacun d’un véhicule de fonction  dont – je cite la délibération - « l’utilisation pourra se faire à des fins privées et sans limite de périmètre de circulation ». Et la délibération de conclure : « Tous les frais liés à ces véhicules seront à la charge de la collectivité ». Incroyable mais vrai !

Le conseil du 17 novembre : la crèche, les étrennes de Boyer...

JC Gruau mon petit doigt m’a dit que le dernier conseil municipal avait été agité voire bruyant. Bref, comme on dit, le public en a eu pour son argent ! Disons qu’il y a eu des échanges parfois vifs entre des élus qui, forcément, ne pensent pas la même chose sur différents sujets mais qui ont néanmoins plaisir à exprimer et défendre régulièrement leurs points de vue publiquement. C’est ce qu’on appelle, je crois, la démocratie et, manifestement, certains ont du mal à l’accepter… 

L'interview tweets du conseiller JC Gruau

JC Gruau j’ai constaté que vous vous adonniez de plus en plus à ce petit exercice d’écriture qui consiste à envoyer, sur différents sujets, des messages électroniques de 140 signes au maximum.Oui, j’ai découvert les tweets durant la campagne des municipales et y consacre désormais, suivant mes disponibilités et l’inspiration, plusieurs minutes chaque jour.

Le conseil du 6 octobre, Zemmour, Richefou...

JC Gruau vous avez séché le dernier conseil municipal du 6 octobre, on peut savoir pourquoi ? Pour des raisons familiales que je n'ai pas à dévoiler mais que je ne pouvais rayer de mon agenda. 

Les élections sénatoriales et le conseil communautaire du 22 septembre

JC Gruau, bonjour. Avant de vous questionner sur le conseil communautaire du 22 septembre, deux mots sur les sénatoriales auxquelles vous avez participé comme « grand électeur ». Même si je profite de l’occasion pour féliciter Mme Doineau, je ne peux m’empêcher de citer le grand Corneille concernant la victoire de cette charmante quinquagénaire : « A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. »

JC Gruau et la rentrée, VGE, le tweet de Gwendo.....

Alors J.C. Gruau, cette rentrée 2014 ? Peu excitante car nous devons cette année – et pour la première fois depuis fort longtemps - payer l’impôt sur le revenu, au plus tard lundi prochain (15 septembre). Et allez hop ! 362 euros qui s’envolent pour financer les ministères qui ne servent à rien ou « la diversité » qui nous fait disparaître… 362 euros dont nous avions pourtant grandement besoin pour payer les dépenses qu’occasionnent cinq enfants qui mangent tous les jours, prennent (trop souvent) des douches, téléphonent quand ils veulent (pour trois d’entre eux), etc.

Les lectures d'été du conseiller JC Gruau

JC Gruau j’imagine que vous avez profité du traditionnel farniente estival pour dévorer quelques ouvrages... Tout-à-fait Thierry, comme avait coutume de répondre Jean-Michel Larqué au regretté Thierry Roland. La Bretagne nord où je me suis reposé pendant une quinzaine de jours s’est, effectivement, transformée, pour moi, en salle de lecture ou, plus exactement, en plage de lecture… Car selon une vieille habitude, j’avais emporté plus de livres dans mon cartable que de bermudas et de polos dans la valise familiale !

Le 6 septembre, tous au banquet gaulois !

JC Gruau, mon petit doigt m’a dit que, le 6 septembre, vous festoierez avec vos amis du FN lors du banquet gaulois que le parti lepéniste organisera à Livré-La-Touche, chez Paul Le Morvan, avec Louis Aliot comme invité d’honneur. Et comment ! Je ne raterai pas ce grand moment de convivialité pour tout l’or du monde ! Car c’est toujours très agréable de retrouver des gens qui pensent, grosso modo, la même chose que vous sur les sujets essentiels.

Conseil du 10 juillet (2) : la passerelle, le Tricotin et Didier Maignan...

JC Gruau, le conseil du 10 juillet a évoqué le sujet de la passerelle de la Gare qui va coûter plusieurs millions d’euros aux contribuables locaux. Qu’avez-vous dit sur le sujet ? J’ai rappelé mon désaccord total à la construction de cette nouvelle passerelle qui jusqu’à présent n’a eu qu’un aspect positif : faire perdre des centaines de voix à Monsieur Boyer lors de la dernière élection municipale…

Conseil du 10 juillet (1) : Non à une rue Jean Zay !

JC Gruau, le conseil d’hier soir a été animé et, parmi les sujets de discorde qui vous ont opposé à François Zocchetto figure l’attribution du nom de Jean Zay à une plaque de rue lavalloise. Oui, je trouve honteux, scandaleux, idiot, tout ce que vous voulez, de donner le nom de ce personnage controversé à une rue de notre cité. Ce ne sont pas les hommes de qualité supérieure qui manquent, non ?

Conseil du 23 juin (2) : JC Gruau évoque Mère Teresa

JC Gruau, le 23 juin dernier, le maire a fait voter le nouveau règlement intérieur du conseil municipal, lequel règlement a suscité deux critiques de votre part… Vous avez tout à fait raison. Ma première critique concerne les dix jours de délai obligatoires afin qu’une question orale puisse être acceptée par le maire. Je trouve ce délai trop long et parfois, malvenu car il peut arriver qu’un sujet, une préoccupation d’ordre général intervienne dans le débat municipal moins de dix jours avant la tenue d’un conseil, justifiant ainsi une question lors de ce même conseil. Avec le nouveau règlement intérieur, ce sera chose impossible. Permettez-moi de penser que cela est dommage car le conseil municipal est aussi l’endroit où certains sujets peuvent – et doivent - être abordés publiquement…

JC Gruau : "Nous aurions pu économiser 43 500 € !"

Bonjour JC Gruau, lors du dernier conseil du 23 juin, vous êtes régulièrement intervenu pour critiquer certaines dépenses qui vous semblent tout à fait inutiles… Oui et je ne le regrette pas car il s’agit d’argent public, d’argent gagné par des Lavallois qui aimeraient que la Ville cesse de les ponctionner pour des choses qui - contrairement à certaines huiles - n'ont rien d'essentiel... Par exemple… J’ai refusé que la Ville donnât 500 euros à des habitants du quartier d’Avesnières pour aller assister, au stade de France, à un match de rugby. Non ? Si. Car rien ne justifie ce don de 500 € !

Quand Zocchetto s'achète des toutous à l'Agglo...

Alors JC Gruau, on s’est encore fait remarquer au conseil communautaire ? Je dirai que c’est plutôt François Zocchetto qui s’est fait remarquer en faisant voter une augmentation de 56% des émoluments de ses vice-présidents. Concrètement, alors qu’ils gagnaient 811€ ils vont en palper 1 273 (je parle en brut). Un scandale !

JC Gruau revient sur Samia et la censure

JC Gruau, nous avons appris avec sidération que le sénateur-maire Zocchetto vous a censuré lors du (premier) conseil municipal du 23 avril dernier alors que vous étiez en train de vanter sa première adjointe ! Info ou intox ?  

Info, hélas ! Et cela montre combien le nouveau maire est autant gangrené par le politiquement correct que les deux précédents ! En fait non seulement on ne peut plus parler d’immigration – tabou des tabous – mais, en plus, on ne peut même plus dire qu’une femme est belle ! Délirant ! Oui, je me souviens qu’il vous a coupé le sifflet après que vous eûtes parlé de « la belle Samia »… Parfaitement ! Et j’ai eu droit le lendemain au « vrai » pourquoi de cette pitoyable interruption par une jeune femme qui travaille dans l’entourage proche de Zocchetto. D’après elle, quand on dit publiquement qu’une femme est belle, quand on fait allusion à ses charmes - y compris sans penser à mal-, on insulte les autres femmes ! 

Le discours de JC Gruau à Laval Agglo

Lors de la première séance du conseil communautaire, le vendredi 25 avril, séance dite de l'installation, notre ami JC Gruau a osé présenter sa candidature à la présidence et "occuper le micro" via un discours de huit minutes jugé trop long par le doyen Jean-Pierre Fouquet qui, souhaitant ressembler à son seigneur et maître Zocchetto, a envisagé de lui couper le son... Mais Dieu merci, le discours a pu être prononcé jusqu'au bout. A vous de juger s'il était ou non trop long...

Le discours non censuré du conseiller JC Gruau

Incroyable mais vrai ! Le 23 avril 2014, lors de la première séance du conseil municipal de Laval, le nouveau maire François Zocchetto a coupé le micro du conseiller d'opposition J.C. Gruau alors qu'il donnait son avis sur les treize adjoints choisis par la nouvelle municipalité (après avoir évoqué - librement, cette fois -  le problème de l'occupation de la salle réservée à l'opposition municipale). L'internet permettant désormais d'informer les citoyens les plus exigeants, je vous livre l'intégralité du second discours tel que... personne n'a pu l'entendre !!! Bien sûr, pour ceux que ça intéresse, j'ai mentionné le moment où le micro n'a plus permis que le conseiller d'opposition s'exprime... 

Le discours choc du conseiller JC Gruau

Le vendredi 4 avril, lors de l'installation du conseil municipal de Laval, JC Gruau a présenté sa candidature pour être maire de la ville. Il a tenu un discours qui a fait sensation et que je vous livre dans son intégralité. Le but de l'opération était de montrer aux citoyens présents ce qui le sépare, dans le domaine des idées, du nouveau maire de Laval. Plusieurs grands thèmes s'y trouvent également mentionnés ainsi que deux ou trois piques concernant des élus que le conseiller Gruau tient pour de sacrés faux-culs... 

Dimanche 30 mars, (re)votez JC Gruau !

JC Gruau, pourquoi voter pour vous dimanche prochain 30 mars ? Parce que je suis le seul candidat à parler librement des grands problèmes qui se posent à Laval : l’immigration incontrôlée qui détruit notre identité et les énormes charges de personnel qui plombent nos finances personnelles !

C’est vrai que ni Boyer ni Zocchetto n’en parlent… Forcément ! Car ce sont les candidats du Système, lequel repose sur des dépenses inconsidérées financées par le contribuable. N’oubliez pas que l’un comme l’autre gagnent tous les mois d’énormes sommes avec l’argent public ! Il ne faut pas tuer la poule aux œufs d’or !

Mais que répondez-vous à ceux qui vous disent que « voter pour vous c’est voter contre Zocchetto » ? Je leur réponds que François Zocchetto est sûr d’être élu maire de Laval le 30 mars. Sûr et certain. Son score de dimanche dernier le met à l’abri d’une mauvaise surprise.

Vraiment ? Bien sûr ! Il a obtenu 9 065 voix contre 6 743 à Boyer, l’affaire est réglée. C’est pourquoi tous ceux qui apprécient nos idées nationales et veulent les voir s’exprimer au conseil municipal n’ont aucune gêne à avoir… Qu'ils votent « Laval Mieux Vivre » ! Et viennent ensuite assister audits conseils. Au moins ils ne s'ennuieront pas, car j’ai l’intention d’y poser de nombreuses questions que d’aucuns qualifieront de « dérangeantes ».

Mais Boyer peut remonter la pente, non ? Impossible ! Il aurait pu amorcer une légère remontée lors de notre débat public, mercredi dernier à la salle polyvalente, mais il a échoué dans ce domaine. Boyer n’est pas Garot qui, lui-même, est l’un des nombreux secrétaires d’Etat du Gouvernement le plus lamentable que la France ait connus ces deux derniers siècles ! Zocchetto, je le dis à tous ceux qui ne l’apprécient pas plus que ça mais qui seraient tentés de voter pour lui afin de battre la gauche, Zocchetto est sûr d’être élu. Dites-le autour de vous !

Pourtant, on dirait qu’il flippe à mort, comme disent les jeunes. C’est du flan, une stratégie de communication. Blouson blanc et écharpe bleue à tous les feux rouges. Parce qu’il veut donner l’image d’un battant qui ne laisse rien de côté mais, au fond de lui-même, il sait que, dimanche prochain, il sera maire de Laval… C’est pourquoi ceux qui auraient été tentés de voter pour lui dimanche prochain après avoir voté pour moi dimanche dernier doivent me réserver de nouveau un bulletin.  

Ce que vous nous dites là est fort intéressant pourquoi ne l'avez-vous point inscrit sur votre profession de foi ? Parce que cette dernière a dû être envoyée chez l'imprimeur à la fin de la semaine dernière, pour des raisons de bonne organisation !

Vous voulez dire que c'est le FN qui l'a conçue ? Oui, pour des raisons, je le répète, d'efficacité. Plusieurs centaines de listes devaient être fournies le même jour ! Une campagne prend un temps précieux et nécessite de nombreux intervenants que nous ne pouvons avoir par rapport aux "gros candidats". Quand l'imprimeur a lancé la machine, il ignorait - et nous aussi - que Zocchetto triompherait de Boyer avec un tel écart de voix ! Donc, il a fallu opter pour une profession de foi...nationale. Mais peu importe, les gens ne se déterminent pas en lisant quelques lignes. Il en faut plus. Et ce plus, nous l'avons offert aux Lavallois avec une campagne efficace, enthousiaste et menée par des gens de convictions...

Est-ce tout cher candidat ? Oui car je n’ai pas le temps d’entrer dans les détails de ces derniers jours, très chargés. J’y reviendrai dans un prochain article… J’évoquerai le débat de Radio Mayenne et la haine palpable entre Boyer et Zocchetto, les séances de collage en pleine nuit, etc. Pas le temps dans l’immédiat. En attendant, un seul message, le plus important…

Je crois le connaître… Dimanche prochain, pour que vos idées soient représentées et défendues au conseil… Votez  « Laval Mieux Vivre » !

Bonne chance à vous, cher candidat… Merci et à lundi prochain ! 

JC Gruau et les documents de campagne

JC Gruau votre programme tient en quatre pages qui seront distribuées dans les boîtes aux lettres à compter du 17 mars prochain. Vous êtes bien renseigné.

Quatre pages, est-ce suffisant quand on voit ce que vos adversaires distribuent ? Bien sûr, il faut s’appeler Boyer pour en pondre 66 ! Ri-di-cule ! A qui le dites-vous ! Heureusement qu’il ne se présente pas à Rennes ou à Marseille sinon c’est carrément deux volumes qu’il faudrait livrer chez les particuliers !   66 pages c’est 62 pages de trop pour vous.  Je le crois. Et je me contenterai d’en citer une, la 30, qui porte un titre qui m’a fait hurler de rire : La Sécurité «  Fermes contre la délinquance, fermes contre ses causes »

JC Gruau attaqué par certains media

Bonjour, JC Gruau, mazette on ne parle que de vous ! Le Canard Enchaîné du 19 février, les sites internet du Parisien, du Nouvel Observateur, de FdeSouche et d’Europe 1 puis le petit Journal de Canal + et enfin, ce matin même, 26 février, de nouveau Le Canard Enchaîné. N’est-ce pas trop pour un seul homme ! Bien sûr ! Mais que voulez-vous ! Quand on ose dénoncer – même sur la pointe des pieds - certains dysfonctionnements en matière d’immigration incontrôlée et de dépenses publiques, quand on ose suggérer que, peut-être, certains réseaux…

JC Gruau n'a pas de permanence mais parle d'immigration...

JC Gruau, bonjour, vous êtes le seul candidat « avéré » (comme disaient les petits "francs-macs" du Graal), le seul candidat déclaré à ne pas avoir de permanence, est-ce volontaire ? Oui. Je ne souhaite pas louer ce genre de local car, contrairement à mes adversaires Boyer et Zocchetto qui accroissent chaque mois leur fortune personnelle avec de l’argent public,  je ne souhaite pas charger la mule des contribuables. Comment ça ? Vous l’ignorez peut-être mais le loyer de la permanence entre dans les comptes de campagne qui sont remboursés par l’Etat dès lors qu’un candidat franchit la barre des 5%. Or l’Etat, c’est vous !, c’est moi ! Personnellement, si j’avais le choix, je refuserais de donner un kopeck pour leur local !  

JC Gruau ne manque pas d'air !

JC Gruau, vous avez eu droit la semaine dernière à un portrait dans le Courrier de la Mayenne qui insiste sur deux de vos principales passions, le jazz et le théâtre de boulevard, qu’en avez-vous pensé ? Si j’en crois nombre de mes proches, que ce portrait m’est plutôt favorable. Mais je ne pense pas que le sénateur – le « p’tit gars d’Avesnières » - ait été mal servi non plus, avec sa chère basilique en arrière plan : cela lui permet d’attirer des votes cathos sans pour autant signer la charte de la Manif pour Tous… Disons qu’on sait maintenant qu’il aime préparer les galettes. Oui, moi aussi j’aime préparer les galettes. Avec du beurre dedans, de préférence. Et j’aime aussi le jambon et la saucisse [rires]. 

Les réunions publiques de Laval Mieux Vivre

Comme vous le savez, une liste soutenue par le Front National et le Rassemblement Bleu Marine se présentera à Laval, les 23 et 30 mars prochains, pour remporter la mairie. 

Cette liste porte un nom facile à retenir : « Laval Mieux Vivre »Elle réunit 45 hommes et femmes de convictions, tous guidés par le bon sens et l’amour de Laval et de la France. 

Elle a bâti un programme avec un slogan facile à retenir : « Les Lavallois, d’abord ! » 

Elle est chapeautée par un Lavallois pure souche de 50 ans, marié et père de cinq enfants, l’ancien journaliste municipal de « Laval Infos », Jean-Christophe Gruau. 

Pour se faire connaître auprès des Lavallois, « Laval Mieux Vivre » vous invite à assister à l’une des 21 réunions qu’elle tiendra dans votre quartier, entre le 10 février et le 11 mars prochains. Voici le calendrier de ces réunions...

N’hésitez pas à le consulter et à bloquer une date sur votre agenda...

En attendant, nous vous souhaitons une excellente semaine en cours ! 

Lundi 10 février : Saint-Nicolas  Palindrome

10 h 30 dans la salle 3

20 h 30 dans la salle 1

Mercredi 12 février : Hilard Maison de quartier

10 h 30 et 20 h 30

Jeudi 13 février : Les Fourches Maison de quartier

10 h 30

Vendredi 14 février : Le Pavement Maison de quartier

10 h 30 et 20 h 30

Lundi 17 février : La Dacterie Maison de quartier

10 h 30 et 20 h 30

Mardi 18 février : Les Pommeraies Maison de quartier 

10 h 30 et 20 h 30

Vendredi 21 février : Les Fourches Maison de quartier

20 h 30

Lundi 24 février : Gué d’Orger  Maison de quartier

10 h 30 et 20 h 30

Mercredi 26 février : Le Bourny Maison de quartier

10 h 30

Jeudi 27 février : Grenoux Maison de quartier

20 h 30

Vendredi 28 février : Bourny Maison de quartier

20 h 30

Jeudi 6 mars : Avesnières Maison de quartier

10 h 30 et 20 h 30

Mardi 11 mars : Centre-Ville Maison du Tourisme

10 h 30 et 20 h 30

 

JC Gruau boycotté par Radio Mayenne et FR3

 JC Gruau, bonjour, vous semblez contrarié. Un problème de digestion peut-être ? Disons une mauvaise semaine dans le domaine des médias car j’ai été successivement privé d'une interview à la radio et - excusez du peu ! - d'un débat à la télévision. Expliquez-nous... Radio Mayenne d’abord, avec un sale coup d’une certaine Armelle Roque, qui officie généralement le matin avec une voix de dame patronnesse du XIXème siècle. Pour ne pas avoir à me convier à son interview (« L’invité de la rédaction »), l’ancienne épouse de l’actuel directeur de la communication de la Ville de Laval a trouvé la parade en conviant… le secrétaire départemental du FN Bruno de La Morinière. 

JC Gruau et la gestion des villes par le FN

JC Gruau, une fois n’est pas coutume vous souhaitez évoquer un sujet froid et ennuyeux comme la mort mais, selon vous, très important.

Oui, j’aimerais évoquer la gestion des villes ayant été conquises par des listes du Front National en 1995.

Tiens donc, pourquoi ce sujet fort lointain ? Nous sommes en 2013. Et, surtout, nous sommes à Laval, non dans le sud de la France !

Parce que je sais que mon adversaire du centre, le « Borloo’s Boy » François Zocchetto, va utiliser contre nous une contre-vérité qui traine partout dans les gros médias obèses du Système…

Quelle est cette contre-vérité ?

 Le FN ne sait pas gérer les villes qu’il remporte.

JC Gruau, déjà président de Laval Agglomération

JC Gruau, nous sommes quelques-uns à avoir appris que vous étiez président de Laval Agglomération, petit cachottier va ! Figurez-vous que je ne le savais pas moi-même avant de lire l’article du Courrier de la Mayenne du 12 décembre relatif au dernier conseil communautaire de l’année 2013. Votre réaction ? J’ai ri cinq secondes de cette erreur qui a dû faire couler beaucoup de salive puisque le Courrier est revenu dessus dans son édition de jeudi dernier (19 décembre) !

JC Gruau, "les pissettes à Boyer", Cantat...

Bonjour JC Gruau, comment allez-vous ? Très bien.Et cette campagne électorale ? Excitante à souhait même si elle prend du temps, beaucoup de temps. Eh oui, j’ai l’impression que notre dernier entretien date de Mathusalem ! Certains lecteurs me l’ont reproché… Mais je leur ai répondu que nous devions mener de front – en plus de nos boulots respectifs - deux gros travaux sans l’aide de collaborateurs rémunérés et d’élus déjà en place (ce qui est le cas de Zocchetto & Boyer, qui sont des politiciens professionnels). 

Maire de Laval JC Gruau ne mariera pas les homos

Cette interview complète la précédente en revenant sur les propos tenus par MM. Boyer et Zocchetto dans les Courriers de la Mayenne des 3 et 10 octobre derniers.«JC Gruau, qu’avez-vous pensé de la tirade que le Courrier prête à Boyer et qui sert de titre à son interview : « Je suis là pour servir Laval, pas pour me servir» ? - Elle m’a bien fait rire mais je trouve que c'est de bonne guerre ! Boyer est tout sauf un imbécile et il sait que son côté « je veux tout le plus vite possible » est un défaut que de nombreux électeurs vont lui faire payer le 23 mars...

JC Gruau veut baisser les impôts de 30%

Les têtes de liste pour la mairie de Laval ayant chacune eu droit à un entretien individuel dans les Courriers de la Mayenne d’octobre, j’ai demandé à mon candidat préféré de me dire ce qu’il avait pensé de tous ces articles :  «  JC Gruau, bonjour, on peut dire que le Courrier de la Mayenne s’intéresse de près aux municipales de Laval, n’est-ce pas ?

JC Gruau affrontera Boyer et Zocchetto

Notre candidat préféré JC Gruau connaît maintenant les deux autres têtes de liste qu’il affrontera aux municipales de mars 2014. Il s’agit, côté gauche bobo, de Jean-Christophe Boyer et, côté droite molle & centre dur, de François Zocchetto. Deux hommes, deux bonnes raisons d’interroger le candidat soutenu par le FN.  Cher JCG, commençons par les socialistes qui ont sorti Boyer de leur chapeau quelques heures avant leur fête de la rose (archi) fanée. Que vous inspire ce choix ? Vous attendiez Garot, n’est-ce pas ?

Le candidat JC Gruau contre le changement de peuple

Une fois de plus nous retrouvons avec bonheur notre candidat préféré JC Gruau qui revient sur quelques petits faits récents plus ou moins liés à sa campagne. Il évoque aussi l’Affaire Fillon ainsi que le "Non au Changement de Peuple et de Civilisation", un nouveau mouvement créé par l’écrivain Renaud Camus.

«  JC Gruau, avant toute chose, une question personnelle. N’était-ce pas vous qui jouiez du saxophone avec un petit groupe de jazz vendredi 6 septembre dernier, en fin d’après-midi, rue de la Paix, devant la librairie M’Lire ?

Le discours de JC Gruau à la fête gauloise du FN

Le samedi 7 septembre 2013, JC Gruau a pris la parole devant la grosse centaine de sympathisants et militants frontistes présents à la Fête gauloise organisée, chez Paul Le Morvan dans sa propriété de Blochet (près de Craon), par la section FN du département de la Mayenne. Il faisait beau, il faisait chaud et le candidat à la mairie de Laval a eu un vif plaisir à livrer son premier discours politique juste après l'intervention de Thibault de la Tocnaye. Ce discours ayant suscité un très vif intérêt, je me suis permis de demander à son auteur l'autorisation de le publier in extenso.

Quand JC Gruau parle de Samia, François, Jean et les autres

Petit tour d’actualité avec notre candidat préféré Jean-Christophe Gruau qui vient de découvrir dans le Courrier de la Mayenne de ce jeudi 29 août ce qu’il savait déjà : François Zocchetto se tâte pour les municipales, au grand dam de Samia Soultani. Laquelle est si pressée de partir au combat qu’elle lui donne un mois pour se décider sans quoi elle constituera « une liste ouverte à toutes les sensibilités de droite ». Cher candidat que vous inspire ce qu’on peut hélas qualifier de « non-événement » ?

Les lectures de vacances du candidat JC Gruau

Le temps des vacances étant aussi celui des lectures, j’ai demandé à la future tête de liste de « Laval Mieux Vivre » de nous parler des livres qu’il a paresseusement dévorés pendant ses quinze jours de farniente au bord de la mer. Evidemment, certains sujets traités dans les livres en question rejoignent des préoccupations partagées par nombre de futurs électeurs… D’autres,en revanche, ne relèvent que du simple plaisir de s’évader avec des personnages qui ont marqué leur temps....

Pour mieux connaître le candidat JC Gruau

Mon ami JC Gruau étant candidat-tête de liste pour les prochaines municipales de mars 2014 à Laval j'ai décidé de jouer régulièrement avec lui au journaliste politique. Dans l'entretien qui suit, le deuxième d'une série qui nous mènera jusqu'aux élections de mars prochain, je lui demande de revenir sur son parcours et sa candidature car les deux articles qui lui furent consacrés m’ont laissé – si j’ose m’exprimer ainsi - sur ma faim. « Bonjour cher candidat de la droite aux municipales de Laval ! - Bonjour cher journaliste libre et indépendant... 

Quand JC Gruau évoque l'affaire Philippe Serre

Dernièrement, l’Intérimaire Boyer a choisi de mettre au placard l’un des fonctionnaires les plus anciens et les plus compétents de la Mairie, le responsable des affaires de l'état-civil et des élections, Philippe Serre. J’ai voulu avoir l’avis du candidat Gruau, que j’ai croisé alors qu’il se rendait à la piscine Saint-Nicolas pour s’adonner aux joies de la natation. « Que pensez-vous, cher candidat,  de la mise au placard de Philippe Serre ? - Je la trouve choquante à plus d'un titre. D'abord, il s'agit de retirer à un fonctionnaire unanimement reconnu pour sa compétence une fonction exercée avec maestria depuis de nombreuses années.

JC Gruau candidat de la droite à Laval

C'est avec un très grand plaisir que j'ai appris que Jean-Christophe Gruau se présentait à la mairie de Laval à la tête de "Laval Mieux Vivre", une liste soutenue, entre autres, par le Front National. Compte tenu de l'amitié que je porte à cet esprit libre, j'ai décidé de me transformer en chroniqueur de la campagne des municipales 2014 qui, si j'ai bien compris, commencera vraiment quand les autres candidats se seront déclarés (en septembre ? en février 2014 ?). En attendant, je vous offre la première véritable interview de ce non encarté qui n'a jamais fait mystère de son appartenance à la famille droitière. " JC Gruau, bonjour... - Bonjour Bois-Renard ! 

François Hollande la nouvelle star de la salle-po

bois.renardJe suis allé voir le candidat Hollande à la salle polyvalente jeudi 23 février autant par curiosité (c’est peut-être le prochain président de la République) que par souci de me montrer équitable (en 2007, à Changé, j’avais assisté au meeting de sa concubine de l’époque, une femme plutôt bien faite mais qui gagne à garder le silence en toutes circonstances, Ségolène Royal).

Adieu aux platanes du square de Boston

platanesJ'avoue ne pas bien comprendre ce qui a pu pousser Guillaumette à détruire les platanes du square de Boston pour enlaidir une vue de la ville à laquelle de très nombreux Lavallois étaient particulièrement attachés !

Quand les Tul nous infantilisent !

haendelLes nouveaux Tul sont arrivés avec leur nouvel habillage couvert de mots et d'expressions qui me rappellent ceux que ma maîtresse placardait sur les murs de la classe maternelle pour nous familiariser avec la lecture  : Le papa et la maman, Le rôti du samedi, Tout le monde s'y retrouve, j'en passe et de plus excitants... Ces formules pour enfants de quatre ans m'inspirent plusieurs remarques...

Les "Vélib", une dépense inutile !

haendelQuand je vois tous ces stocks de vélos qui, aux quatre coins de la ville, attendent désespérément des utilisateurs à longueur de journée, trois questions me viennent à l'esprit : Pourquoi une telle opération ? Etait-ce réellement utile ? N'y-avait-il pas d'autres dépenses à effectuer ?

2017  Laval et son histoire   globbersthemes joomla templates