logotype

JC Gruau commente la démission de Samia Soultani...

Dans un communiqué qu'il a adressé à Ouest-France en ce vendredi 16 juin 2017, JC Gruau commente ainsi la démission de la première adjointe du maire de Laval... " Je salue la décision de Samia Soultani de démissionner de ses mandats de conseillère municipale et communautaire, mandats que je lui avais moi-même demandé d'abandonner quand elle en avait décroché un troisième, beaucoup plus juteux, celui de conseiller régional. Si, comme le recommande une célèbre chanson, dans la vie "faut pas sans faire", force est de reconnaître qu'on ne peut pas tout faire, surtout si l'on souhaite agir avec efficacité...

Je félicite donc Dame Samia de renoncer ainsi à quelque 3 000 euros par mois (premier adjointe au maire + vice-présidente de l'agglo), ce qui interdira désormais à quiconque veut la critiquer de la ranger dans la catégorie des "cumulardes".

Bravo ! Et maintenant, un regret...

Depuis sa promotion au sein de l'équipe d'Aubert en 2008, j'ai pu être témoin de la grande implication de Madame Soultani dans la vie de notre cité tout en regrettant, une fois arrivée au pouvoir en 2014, que ses compétences réelles et variées soient si mal utilisées : c'est pourquoi, dès le premier "vrai" conseil municipal du 25 avril de cette même année 2014,  j'avais demandé à ce que le nouveau maire de Laval, François Zocchetto, lui confiât un poste d'adjointe à l'immigration pour qu'elle puisse donner envie aux étrangers (qui débarquent chez nous en nombre infiniment trop nombreux) d'aimer la France comme elle l'aime elle-même.

Elle eût été à ce poste infiniment plus efficace qu'au développement économique...

Dois-je signaler qu'on ne m'a pas écouté et que - déjà - certaines voix s'étaient élevées pour trouver ma suggestion "raciste" ?

En revanche, si j'ai toujours vanté ouvertement et sans retenue ses qualités et, je l'avoue, son joli minois, je n'ai guère été payé en retour puisque le mois dernier, dans la foulée d'un conseil municipal où j'ai accompli mon devoir d'opposant de la droite nationale, elle a publié  une "lettre ouverte" que je préfère oublier car elle tente de me faire passer pour l'un de ces affreux racistes qu'on ne trouve plus que dans l'imagination des militants d'extrême gauche.

J'ignore si elle a écrit cette lettre sous le coup de l'indignation ou pour se faire mousser médiatiquement mais j'ai la preuve formelle (des dizaines de témoignages, pour être précis) qu'elle ne lui a pas fait gagner un seul électeur de droite dimanche dernier !

Mais bon, enterrons le passé...

Ayant pu mesurer la déception qui est aujourd'hui la sienne, j'ai décidé d'oublier sa prose qui se voulait assassine et lui souhaite désormais de dépenser le plus utilement possible son énergie au conseil régional.

Sans oublier, bien sûr, de profiter - enfin - de ce qu'elle a sans doute de plus cher dans la vie : sa famille !

Commentaires   

 
0 #1 Rousset Robert 17-06-2017 17:25
OUF, nous sommes nombreux à penser qu'on ne regrettera pas cette personne, donneuse de leçons, inefficace à tout point de vue... Bon débarras !!!
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

2017  Laval et son histoire   globbersthemes joomla templates