logotype

Le conseiller JCG dit "Non à la Jungle de Thévalles !"

Le mardi 25 octobre dernier, en fin de soirée, 37 jeunes hommes issus de la "Jungle de Calais" ont débarqué à Thévalles, dans les locaux de l'AFPA. La veille, 54 "migrants" étaient arrivés à Sainte-Suzanne. Contrairement à cette dernière l'arrivée  à Laval avait soigneusement été tenue secrète par le Préfet et le maire de Laval jusqu'à lundi soir. Impossible, dans ce cas, de mobiliser qui que ce soit. Bravo les artistes ! La seule réaction possible était, pour le conseiller d'opposition JC Gruau, de tweeter son indignation sur les réseaux sociaux, autrement dit : pisser dans un violon pour jouer du violoncelle !

 

#Zocchetto s'est bien gardé de nous annoncer que 50 envahisseurs viendraient se faire entretenir à #Laval avec nos impôts... #Lamentable

100 envahisseurs installés en #Mayenne par l'Etat pour détruire notre société. Les entreprises d'alarmes du 53 peuvent se frotter les mains...

 

Le conseiller JC Gruau l'a dit et redit : "Cette arrivée est scandaleuse pour au moins trois raisons !" Nous lui donnons de nouveau la parole sur ce sujet ô combien essentiel pour l'avenir de notre identité. Merci Bois-Renard...

On nous a menti sur leur identité !

"Première raison : on nous parlait de familles de Syriens fuyant la guerre et méritant ainsi le titre de "réfugiés", de femmes et d'enfants apeurés, maltraités, un peu comme" en 40", sur les routes de l'exode. Or, il s'agit exclusivement d'hommes jeunes (ou de jeunes hommes, au choix), tous célibataires et tous originaires d'Afrique !"

"On ne saurait - évidemment - leur reprocher de venir chez nous pour profiter des bienfaits et largesses de l'Etat-Providence, mais qu'on arrête de nous raconter des carottes sur leur identité et la situation réelle de leurs pays respectifs !"

"Car voici la nationalité (certifiée exacte par la préfecture) des "migrants" arrivés "de force" en Mayenne la semaine dernière (en attendant la prochaine fournée) : 62 Soudanais, 22 Afghans, 6 Erythréens, 1 Somalien soient 91 "touristes" pris en charge à 100% par l'Etat. En revanche quid de leurs antécédents judiciaires ? quid de leur état de santé ? quid de leur façon de voir les rapports hommes/femmes ?"

"Ils ne fuient pas la guerre... Mais vont nous l'apporter car les sociétés multiculturelles sont nécessairement multi-frictionnelles..."

D'où mon tweet :

 

#MigrantsDu53 : à quand une causerie de ces derniers pour qu'ils évoquent la guerre et leurs familles qu'ils ont fuie et abandonnées ?

 

"Maintenant, quand on a un peu de jugeote et atteint un certain âge voilà les questions que l'on se pose nécessairement : Que vont faire ces jeunes hommes de leurs journées ? Comment satisferont-ils les besoins liés à leur âge ? Quoi qu'en pensent les donneurs de leçons de morale droits-de-l'hommiste de l'heure, cette interrogation n'a rien de déplacée ! Elle inquiète les parents qui ont des filles et savent pertinemment qu'un homme jeune, sauf vocation religieuse ou problème particulier, a besoin de se "soulager", si vous voyez ce que je veux dire..."

"Nous ne vivons pas dans une époque de plein emploi avec une société caractérisée par les bonnes moeurs et susceptible d'assimiler les étrangers qui seraient désireux de devenir français : nous vivons dans une société où, comme dit Muray, "le réel est reporté à une date ultérieure", où tout explose ou implose ou se délite ou s'effondre : l'autorité, la politesse, la violence, le respect des anciens, la différence entre le Bien et le Mal...

Sans oublier la pornographie qui, via l'Internet, rend nombre de jeunes hommes "accros" à une sexualité sauvage, "bestiale", une sexualité qui fait de la femme un objet à consommer sans le moindre échange relatif à l'amour dit "courtois". Aujourd'hui de nombreux adolescents commencent leur "parcours amoureux" par une fellation et non par un baiser suivi d'un "roulage de pelles". Quiconque a navigué sur le ouèbe ou discuté avec des adolescents sait tout cela... Mais, bien sûr, par peur de passer pour un abruti ou un "has been", aucun adulte, aucun homme politique n'en parle... Or, les "migrants" qui viennent de débarquer ont tous un smartphone qui leur permet de visionner autant qu'ils veulent des films pornographiques, lesquels ne calmeront pas leurs désirs de pratiquer rapidement et brutalement "l'anatomie comparée" avec des filles de chez nous - et ce avec d'autant plus de frénésie qu'un grand nombre de sites dits "interraciaux" laissent accroire que les Européennes de souche sont systématiquement portées sur les mâles venus d'ailleurs, si vous voyez ce que je veux dire..."

D'où ces deux tweets qui, je l'avoue, ne tournent pas autour du pot :

 

Cent envahisseurs musulmans de sexe masculin et en pleine force de l'âge vont venir prochainement consommer de la Mayennaise.

Envahisseurs scandaleusement imposés en #Mayenne. Qui va distribuer du bromure à ces hommes jeunes qui n'auront qu'une envie : b. nos f. ?

 

"Autres questions qu'on est en droit de se poser également : Quid de la délinquance et des trafics ? Car la "Jungle de Calais" était aussi réputée pour ses réseaux commerciaux que la morale traditionnelle réprouve... Il est évident que nombre de ces personnes vont fatalement être tentées par une manière malhonnête de gagner de quoi profiter de notre société de consommation..."

"Il est incroyable qu'aucun élu influent en Mayenne, aucun journaliste, aucun spécialiste en sciences sociales n'ait posé ces questions ! Se taire et empocher le pognon, toujours la même devise..."

"En fait, ces "pseudo-réfugiés" sont ni plus ni moins des envahisseurs qui viennent chez nous pour profiter de nos aides sociales et de nos femmes,  et pour nous imposer leur culture et leur religion, y compris par la voie du terrorisme islamiste..."

"Car qui peut certifier qu'il n'y a pas un terroriste dans le lot qui vient d'arriver chez nous ? Qui peut également certifier qu'il n'y a pas le ou les "migrants" qui ont violé dernièrement une journaliste lors d'une visite de la Jungle de Calais ? Que l'on sache ce ou ces violeurs n'ont pas été retrouvés... Ils courent toujours. Et peut-être désormais près de chez nous..."

Nous n'avons pas été consultés !

"Cette arrivée est également scandaleuse par le fait que les Lavallois n'ont pas été consultés alors qu'ils sont directement concernés par ce qui se passe sur leur territoire ! Ni débat ni référendum d'initiative populaire n'ont été organisés - ni même souhaités - par le maire de notre cité, François Zocchetto ! Circulez y'a rien à voir ! Et le prochain conseil municipal est prévu pour le 28 novembre... Bonjour le dialogue démocratique ! "

"Accepte-t-on chez soi, que l'on vive dans un appartement ou un manoir, n'importe qui ? L'hospitalité ne se décrète pas. C'est un droit fondamental de recevoir qui on veut ! C'est la même chose pour un pays dont le territoire est marqué par des siècles d'histoire, de culture... Savoir que des milliers d'étrangers qui vont se sentir très rapidement non désirés vont traîner leur ennui un peu partout, y compris devant des monuments ou des bâtiments qu'il faut impérativement respecter, n'a rien de réconfortant..." 

"Même si j'étais pro-"migrant" comme le maire, j'aurais au moins organisé un débat lors d'un conseil municipal, histoire de me "protéger" en cas de "conséquences sanglantes"... Mais le maire n'a rien fait en ce sens car, comme tous les politiques de son acabit, de son standing, il se moque pas mal de la qualité de vie qui se dégrade en France - en grande partie (mais pas seulement évidemment) - à cause de l'immigration extra-européenne. Quand on gagne tant d'argent tous les mois grâce à la politique, qu'on vit comme un nabab qui n'a jamais à se poser la question d'avoir à boucler ses fins de mois, on devient vite incapable d'imaginer ce qu'est un trajet en métro pour une femme ou pour un blanc qui savent ne pas pouvoir compter sur leurs poings pour se faire respecter (parce qu'ils sont trop polis, ou trop inhibés par la morale antiraciste qu'ils ont reçue à l'école, etc.). Je l'avais dit pendant le débat des municipales à la salle polyvalente : à quelques exceptions près, nous ne sommes absolument pas préparés, nous autres "gentils Mayennais", à vivre dans une société multiculturelle... Je ne dis pas que nous ne nous redresserons pas, que certains d'entre nous ne sont - ou ne seront - pas capables de se faire respecter avec leurs poings mais, en l'état, nous sommes - ou serons rapidement - dans une situation défavorable et cela, n'importe quel politique de chez nous devrait le comprendre, le sentir, l'anticiper... C'est bien gentil d'accepter des bandes de "migrants" mais qui fait la police quand la bande en question s'en prend à un autochtone ? Qui le défend ? Qui défend la femme qui se fait insulter, peloter, tripoter, rouer de coups, violer ? Un Jeune Socialiste de la Mayenne qui a peur du moindre mot juste ? Rigolade. Enfin, si l'on peut dire..."

"Au lieu de cela, nos politiques débouchent le tube de "moraline" pour continuer de nous donner mauvaise conscience devant l'invasion qui ne fait que commencer et qu'il faut arrêter coûte que coûte ! "Enfin, voyons, 50 de plus ou de moins qu'est-ce que cela change pour nous ?" "Pensez à ces pauvres gens qui n'ont pas un centième de ce que vous avez !" "S'ils sont là c'est de notre faute", etc."

"Bref, nous aurions dû être consultés plutôt que d'apprendre du préfet et du maire qu'un contingent nous était envoyé autoritairement. Mais nous avons tous compris pourquoi nous ne sommes jamais consultés concernant les choses essentielles de notre vie, de manière de vivre, de notre avenir... Parce que le "peuple" (au sens large) vote désormais majoritairement contre ses "élites"..."

Ces "élites" devenues haïssables...

Une injustice pour les Français qui ne joignent plus les deux bouts

"Enfin, troisième raison, cette arrivée est scandaleuse car elle est injuste : ces clandestins, ces illégaux qui, souvent, sont prêts à cogner pour un oui ou pour un regard (jugé mauvais), seront nourris, logés, blanchis, et soignés grâce à nos impôts - déjà trop élevés - alors que nombre de nos compatriotes qui, eux paient des impôts, sont dans des situations très difficiles !"

D'où mon tweet :

 

Qu'en pensent les agriculteurs mayennais qui ruminent des idées de suicide à cause de leur situation socio-économique désastreuse ?

 

"Autre problème, de morale aussi celui-là, mis en exergue dès l'annonce de l'arrivée des "migrants" dans notre cité" :

 

Comment va-t-on pouvoir demander à des Français désargentés de payer un loyer quand leurs voisins "migrants" seront logés à l'oeil ?

 

"En effet, pour donner le meilleur d'eux-mêmes, les hommes ont besoin de justice. S'ils savent travailler pour la peau (comme en URSS) ils préfèrent se croiser les pouces. Idem si le paresseux à côté de chez eux gagne autant qu'eux sans rien faire !"

"Pour finir cette intervention, il convient de signaler que ces arrivées sont voulues et organisées par l'Etat PS et les puissances d'argent internationales (ONU, UE...) favorables au cosmopolitisme du Nouvel Ordre Mondial. Elles n'ont qu'un but, un seul : accélérer l'africanisation-islamisation de l'Europe afin de pouvoir détruire les vieilles nations peuplées de personnes de race blanche, de culture gréco-latine et de religion chrétienne." 

"Le but est de faire aboutir le grand remplacement de population déjà bien entamé afin de ne plus avoir sur terre que des individus n'ayant d'autre culture que celle du supermarché, de la marque, du toujours plus dans le caddie..."

"C'est le triomphe du pognon qui instrumentalise les "migrants", nous les envoie par millions pour déclencher une guerre dite civile qui éclatera quand les blancs vont commencer à réagir..."

"Nos hommes politiques sont quasiment tous dans le coup. Qu'ils le comprennent ou non, qu'ils le souhaitent ou non, ce Nouvel Ordre Mondial est leur oeuvre. Ils le paieront, certes, tôt ou tard. Mais nous autres n'avons pas fini de souffrir si nous ne nous redressons pas...  "

Les réactions de la presse

"Je dois reconnaître que la presse locale a été, dans cette affaire, correcte, à savoir qu'elle a retenu et diffusé mon point de vue opposé à tous les autres élus de Laval. Qu'elle en soit remerciée. Ce n'est pas le cas dans toutes les rédactions. A commencer par celle de France 3 Midi-Pyrénées, où un certain rédacteur en chef adjoint dénommé Valéry s'est dernièrement illustré en jugeant "insupportables" les commentaires de nombre de "ses" téléspectateurs face à l'arrivée des "migrants"."

"Il s'est attiré - évidemment - des critiques émanant de nombreux Français ayant encore de la jugeote, comme je le disais, et notamment, sur Boulevard Voltaire, le commentaire suivant d'un certain Xavier Scott" :

"En somme, M. Valéry vous gronde parce qu’au lieu de voir de pauvres familles fuyant la guerre, vous vous êtes aperçus qu’il s’agissait de migrants de confort, avec souvent des exigences plus proches des commentaires TripAdvisor que de ceux qui sont dans de véritables situations de détresse. Aussi, pour M. Valéry, vous êtes de méchants racistes totalement irrationnels, car vous ne manquez pas de faire remarquer que de nombreux migrants ont été impliqués dans des agressions sexuelles, ainsi que dans des attentats terroristes. Puis, vous devriez également avoir honte, puisque « chacun d’entre nous a dans sa famille ou connaît une personne qui a des origines espagnoles, italiennes, maghrébines, africaines, asiatiques » (sic). En bref, que vous soyez français depuis 50 ou 500 ans, votre présence n’est pas plus légitime que celle d’un sans-papiers afghan qui vient de traverser illégalement la frontière."

Rien à ajouter, cher JC Gruau ? Rien. Si ce n'est ceci : merci de m'avoir donné la parole ce soir, en cette veille de Toussaint...

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

2017  Laval et son histoire   globbersthemes joomla templates