logotype

La Marie-Louise Buron (Censure)

marie-louiseLe lecteur imagine combien il me fut pénible de rédiger le 131e Laval Infos, celui qui présentait les vainqueurs socialistes ou socialisants des municipales. Je l'achevai néanmoins le 21 de ce funeste mois en ayant eu, comme unique interlocutrice, l'assistante parlementaire de Guillaume Lecreux (et la femme du Maire 2), la peu frivole Gaëlle Métrojauni, laquelle me censura, au nom de son maître, deux paragraphes de mon C'était Laval concernant les événements locaux de mars 1973 en général et de la guerre des Buron (Pierre versus Robert) en particulier...

Comment choisir les candidats ? (Perso)

mairie-bleueDepuis quelques mois, je tiens une chronique radiophonique hebdomadaire de 2 minutes, qui passe tous les mardis matins à 8 h précises sur les ondes de Radio Fidélité.  Le 29 janvier, la 57e évoque un aspect des élections municipales relevant plus souvent du casse-tête que de la partie de plaisir : la constitution des listes de candidats... 

« On m’a dit qu’untel sera sur la liste de Guillaume Falot ! » « Moi, on m’a certifié que la mère Truc Muche figurera sur celle de François de Sénert ! » Ces derniers jours, à Laval, on entend des remarques de ce genre… Quoi de plus normal ! les élections municipales du 9 mars approchent à grands pas et les candidats qui souhaitent devenir maire de leur ville préférée achèvent ces jours-ci le bouclage de leurs listes respectives… Ces listes très attendues doivent pour être attirantes, respecter quelques données qui sont assez difficiles à tenir…

D'abord, il y a la parité homme-femme. Le problème tient au peu de motivation dont font preuve certaines pour la politique... Beaucoup pensent qu'elles ont mieux à faire durant leur temps libre, que cet engagement est une affaire d'hommes... D'autres sont intéressées, mais n'osent point franchir le Rubicon. D'autres encore refusent de se lancer car elles sont farouchement contre le système des quotas : "On dira que nous sommes là non parce que nous le méritons, pensent-elles, mais parce que la loi nous y a mises ! C'est humiliant !"

Outre cette parité homme-femme, d'autres critères sont eux aussi difficiles à réunir. Une liste a besoin de jeunes, certes, mais aussi de vieux, pardon de "seniors" comme on dit aujourd'hui. Il faut des Lavallois de souche mais aussi des Lavallois de fraîche date, et si possible quelques "issus de l'immigration" maghrébine ou africaine de préférence (l'Anglais ou l'Allemand n'est guère demandé !). Il faut des chefs d'entreprise mais aussi des fonctionnaires. Des artistes mais aussi des citoyens inodores et sans saveur....

La suite, dans le livre…

Jean Cricri (Maire 2)

mairie-roseVendredi dernier, j'ai été reçu par Jean Cricri, sur les épaules duquel reposent tous les dossiers. C'est lui en effet qui s'occupe de « l'attractivité économique », des finances, de la com’... Fortiche, le "directeur territorial" (son job, dans la vraie vie) ! Mon impression ? Ce type a une revanche à prendre, et il compte sur la politique pour y parvenir... Une chose est sûre : c’est lui le patron, le "Maire 2" comme on l’appelle déjà…

Le 4 avril, il m'a reçu fort courtoisement dans l’ancien bureau de Sophie Bureau-des-Pleurs. Il ne m'a parlé que du prochain canard, qui sortira fin mai. « Pour le reste, Guillaume verra avec vous prochainement... » Un petit fait marrant : alors que j'allais partir, j'aperçois par la fenêtre qui donne sur la Médiapole, le « clodo du centre-ville » plongé en pleine lecture de - j'vous l'donne en mille ! - de... Laval Infos ! « Voyez, dis-je à "Maire 2", comme Laval Infos plaît aux gens simples.» « Vous aviez préparé votre coup... », me répond le bras droit de Guillaume Falot…

La suite, dans le livre… 

Chasse aux sorcières (Nouvelle équipe)

mairie-roseJournal personnel. Le vendredi saint, j’ai appris par Stéphane Bounty qu’il était viré ! Il avait pris sa journée, espérant profiter du ouiquende pascal en famille, mais Falot lui a demandé de revenir pour lui signaler sa « rupture de contrat ». Concernant mon propre départ, j'ai eu le syndicaliste Pierre Jacobin hier au téléphone qui m'a indiqué qu'il avait dit à Lecreux ma volonté de « partir proprement de la mairie ». Avec les indemnités qui conviennent en pareil cas... Les journées passent, sans qu’on m’appelle… C’est drôle d’être payé à ne rien faire…Enfin, j'en profite pour écrire mes mémoires jusqu'à l'an 1988... On ne sait jamais, l'un de mes enfants peut, un jour être intéressé... 

Nouvellement en place, Guillaume Lecreux ne veut surtout pas apparaître comme un chasseur de sorcières (de sorciers, en l'occurrence). Bien sûr, il préfèrerait que je parte de moi-même. En attendant, je me rapproche du fameux Jean Cricri pour le numéro de mai, le dernier avant le changement de formule... Les jours, les semaines passent… Falot, pour moi, est vraiment de tout repos ! Grand professionnel de la communication médiatisée, il est venu nous voir dans les bureaux pour nous serrer la pince accompagné par l'adjoint au personnel, ce grand mou de Dubègue, l’ancien directeur de Sainte-Elisabeth… Ah, celui-là, quand je pense que tous mes enfants sont passés dans  « son » établissement ! Si j'avais su qu'il me virerait un jour...

La suite dans le livre...

Alain Derouet (In Memoriam)

derouetLe dernier disparu de ma période municipale fut aussi le dernier fonctionnaire de la Mairie que j’ai placé en photo dans un Laval Infos – mon dernier, celui de mai 2008 – Alain Derouet, un costaud, un solide, qui avait supervisé les travaux de canalisation dans le secteur Rennes-Providence. Nous nous étions vus plusieurs fois et il tenait à figurer sur une photo que Djack avait prise le 14 février, quelques semaines avant l’échec de Sénert à la mairie. J’ai appris la disparition d'Alain à mon retour de vacances d'été, en septembre. Un malaise, un soir, chez lui, la veille de son départ en vacances justement... Le voici en photo devant le Cinéville, fier de poser sur le sol que son service avait confectionné pour tous les cinéphiles... 


2017  Laval et son histoire   globbersthemes joomla templates