logotype

Un film à voir : " La Journée de la jupe"

journe.jupeIl y a des films à voir pour mieux comprendre les « bienfaits » de la société multiculturelle dans laquelle nous vivons contraints et forcés. La Journée de la jupe de Jean-Paul Lilienfeld  est de ceux-là : il met en scène une prof qui, excédée de n’être jamais écoutée par ses collégiens, s’aperçoit qu’avoir un pistolet en main lui permet d’exercer son métier…

Dès 1944, Bernanos dénonçait la "Machinerie"

robotsBien que certains s'en accommodent parfaitement, le monde actuel ne tourne pas rond. Pas rond du tout ! Dès 1944, un écrivain français de qualité supérieure, Georges Bernanos, avait compris pourquoi. L'explication se trouve dans une phrase à apprendre par coeur de son livre La France contre les robots :  « On ne comprend absolument rien à la civilisation moderne si l’on n’admet pas d’abord qu’elle est une conspiration universelle contre toute vie intérieure. » Comment lui donner tort ? 

L'importance de choisir un prénom français

milletDans Fatigue du sens, Richard Millet évoque le choix de prénoms étrangers pour des Français qui, pourtant, vivent en France depuis plusieurs générations.

Il s’interroge sur ce qui peut bien pousser un très grand nombre d'entre eux à refuser de porter des prénoms de chez nous… 

A refuser ce « mouvement de naturalisation véritable ». Comme il l’écrit si justement : « Le prénom à lui seul est une patrie. »

50% des Français ne lisent jamais un livre !

doc_scanns_jc_068Voici des informations concernant les pratiques culturelles des Français à l'ère numérique, lesquelles infos s'appuient sur les résultats d'une grande enquête que le ministère de la Culture et de la Communication a fait paraître le 14 octobre 2009.

Quoi de neuf depuis la précédente enquête (1997) ?

Toujours plus d'Internet, toujours moins de livres !

Richard Millet contre L'Empire du Bien

millet

D’aucuns trouveront hénaurme la place que j’accorde à l’écrivain libano-corrézien Richard Millet dans cette partie du site consacrée à L’Empire du Bien si finement décrit et vilipendé par le regretté Philippe Muray.

La raison en est simple : comme Muray avant lui, Millet est un combattant acharné de cet Empire. Un combattant bourré de talent dont chaque essai permet à de nombreux lecteurs de prendre leur pied. Oui, leur pied !

2017  Laval et son histoire   globbersthemes joomla templates