logotype

50% des Français ne lisent jamais un livre !

doc_scanns_jc_068Voici des informations concernant les pratiques culturelles des Français à l'ère numérique, lesquelles infos s'appuient sur les résultats d'une grande enquête que le ministère de la Culture et de la Communication a fait paraître le 14 octobre 2009.

Quoi de neuf depuis la précédente enquête (1997) ?

Toujours plus d'Internet, toujours moins de livres !


L’ordinateur partout

Pas besoin d’être un sociologue professionnel pour constater que l’ordinateur et l’Internet ont fait une percée dans les foyers français ces dix dernières années…

« En 1997, à peine un ménage sur cinq disposait d’un ordinateur, et la proportion d’internautes dans la population était inférieure à 1% ». En 2008, on estime à 83% les gens ayant un ordinateur chez eux. Pour la plupart, cet ordinateur est connecté à l’Internet…

La percée d’Internet

L’Internet est en passe de devenir le passe temps favori des Français qui passent, en moyenne, 12 heures par semaine à surfer sur la « Toile ». Quand on sait que nombre d’anciens et de bébés n’y vont jamais, ces douze heures en font le triple pour certains…

Pourquoi aller surfer ? Pour y raconter son dernier weekend sur « Facebook » ou y trouver l’âme sœur sur « Meetic », y participer à l’un des innombrables « forums de discussion » ou, entre autres, voir des sportifs en chambre s’adonner à des compétitions d’anatomie comparée…

On peut aussi aller y lire (publicité gratuite) d’excellents articles sur Guillaumette et Jean Cricri dans le non moins excellent site de Laval et son histoire…

Moins de radio, moins de télé…

Il est évident que les journées ne faisant que 24 heures, les autres pratiques culturelles souffrent de cette progression de l’Internet…

En 1997, les Français écoutaient en moyenne la radio 14,5 heures par semaine, un chiffre passé à 9 heures… Quant à la télévision, les jeunes ont tendance à la bouder de plus en plus : deux heures de moins par semaine…

L’érosion de la presse écrite

Les quotidiens nationaux d’information générale et politique sont de moins en moins lus…Il y a plusieurs raisons à cette désaffection, en particulier le développement des « gratuits » qui gagnent des lecteurs et distribuent plus de 2 millions d’exemplaires par jour en Ile-de-France…

Mais une responsabilité pèse sur les « moteurs de recherche » qui permettent chaque jour de lire le journal sans l’acheter, disons de lire les articles qui sont commentés par Monsieur Madame Tout-le-Monde…

50% de Français ne lisent pas

Là encore, point n’est besoin de surfer longtemps sur les forums de discussion pour s’apercevoir que la langue française est malmenée… Certains s’en réjouissent peut-être, qui gardent un mauvais souvenir de leurs dictées de potache…

Pas les professionnels de l’édition, les libraires et les bibliothèques ! Ils doivent encaisser le fait que près de 50% des Français sont devenus des « non-lecteurs absolus ».

Le livre électronique

En conclusion, toute l’enquête menée sous l’autorité du chargé de recherche Olivier Donnat est à lire avec intérêt car elle en dit long sur le monde dans lequel nous vivons et – surtout - dans lequel nos chères têtes blondes se cultiveront.

Gageons que la prochaine – qui devrait intervenir à l’horizon 2020 – aura constaté une amélioration de la lecture suite à l’utilisation du livre électronique Kindle du géant de la librairie en ligne Amazone…

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

2017  Laval et son histoire   globbersthemes joomla templates