logotype

La franc-maçonnerie en Mayenne

franc-mac

Le petit département de la Mayenne (300 000 habitants) compterait au moins 200 « frères » et « sœurs ». C’est ce qu’a révélé durant l'hiver 2006 l’exposition organisée par le Cercle Philosophique et Culturel Lavallois (CPCL), à la bibliothèque municipale de Laval, l'une des villes où se réunissent les initiés avec Château-Gontier, Mayenne et Ernée.

 

 

Forte densité maçonnique

 

Chef-lieu du département, la ville actuellement gérée par le « Royaliste » du PS Guillaume Garot est à forte densité maçonnique. Ce fait avait déjà été souligné dans le livre d’entretiens que l’essayiste royaliste Yves-Marie Adeline a écrit en 2000 avec Hugues de Soyecourt, « La Droite où l’on n’arrive jamais ».

Dans ce livre très instructif sur l’incapacité de la droite française à imposer ses idées dans le débat politique, Y.-M. Adeline narre, entre autres, son expérience mayennaise de directeur de cabinet du président du Conseil général de la Mayenne Jean Arthuis, entre 1992 et 1994.

La chouannerie

Parlant de la ville de Laval dirigée par un maire socialiste entre 1973 et 1993 (André Pinçon), Yves-Marie Adeline écrit noir sur blanc que « sa tendance n’était pas marxiste mais maçonnique : une gauche très IIIème République. »

Et d’ajouter : « La franc-maçonnerie est très présente en Mayenne, résultat d’un effort de longue date visant à faire basculer cette région autrefois très catholique, berceau de la chouannerie  [Jean Cottereau est né aux portes de Laval], dans le camp républicain. »

Quatre loges

L'exposition de 2006 corrobore ces propos en indiquant aux néophytes que les quatre plus importantes obédiences du pays ont actuellement une loge à Laval, une ville moyenne de 50 000 habitants…

Il s’agit de « Volney », du Grand Orient de France (implantée depuis 1911), des frères et sœurs de la loge mixte « Travail et Sérénité », du Droit Humain (1934), des frères de la loge « Ambroise Paré », de la Grande Loge nationale française (1963) et, depuis 1988, des frères de la loge « Confiance et Tolérance », de la Grande Loge de France.

En fait, seule la franc-maçonnerie 100% féminine n’est pas représentée en Mayenne.(Il semblerait qu'elle le soit depuis 2012...)

« Ambroise Paré »

L’exposition a permis d'apprendre que trois des quatre loges lavalloises (« Volney », « Travail et Sérénité », « Confiance et Tolérance ») partagent le même temple (lieu où se déroulent les tenues), qu’elles ont la même devise (Liberté Egalité Fraternité) et entre elles, des relations fraternelles très fortes…

En revanche, non concernée par cette exposition, la loge « Ambroise Paré » n’entretient pas de relations officielles avec ses consoeurs qu’elle juge irrégulières. Explication :  son obédience, la GNLF, exige de ses membres la croyance en Dieu et en Sa volonté révélée excluant ainsi, ipso facto, les agnostiques et les athées.

Les catholiques

Cette remarque n’a pas manqué de surprendre les catholiques qui ont visité l'exposition. En effet, depuis 1983, une Déclaration de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi a réaffirmé l’interdiction pour un catholique d’adhérer à la franc-maçonnerie sous peine de faute grave !

Ce point éclairci, l'exposition a réuni de nombreux visiteurs qui venaient pour se renseigner, certes, mais surtout pour apercevoir des visages - plus ou moins - soupçonnés d’« en être », d’en faire partie, d’être des frères, « des frangins »…

La FM intrigue…

Car il est vrai que la franc-maçonnerie, 250 ans après sa naissance continue d’intriguer… On prête aux frères et sœurs une forte influence dans la société et on les soupçonne de toujours rebondir dans la vie, quels que soient les déboires qu’ils ont connus et/ou parfois entraînés…

« C’est un franc-mac » veut dire : « c’est un roublard », un « démerdard » un « type qui fera toujours son chemin dans la vie » (et surtout en Mayenne !) car il a « des relations haut placées ». Beaucoup se disent que la FM ne recrute ni chômeur, ni érémiste, ni ouvrier, ni employé… ni militant du FN ! 

Et l’exposition, pour intéressante qu’elle soit, a, dans ce domaine, déçu nombre de ses visiteurs qui espéraient y trouver la seule chose qui les intéresse vraiment : la liste des 200 "frangins" du département de la Mayenne !

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

2017  Laval et son histoire   globbersthemes joomla templates