logotype

Toussaint et 2 novembre : fêter les saints puis les fidèles défunts

Le 1er et le 2 novembre, les chrétiens fêtent deux "populations" différentes : une minuscule, les saints ; et une immense, les défunts du purgatoire... L’arrivée d'Halloween dans le pays de Jeanne d'Arc et de Bernanos (entre autres), et la déchristianisation qui touche d'innombrables familles font que nombre de personnes se mélangent aujourd’hui les pinceaux avec les fêtes chrétiennes des 1er et 2 novembre. Pour y voir clair, ouvrons le catéchisme que saint Pie X fit publier en 1906, quelques mois après le vote de la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat en France (9 décembre 1905).

 

La Fête de la Toussaint

Baptisée Toussaint la première rend hommage, le 1er jour de novembre, à tous ceux qui ont réussi à atteindre la sainteté lors de leur passage en ce bas-monde. Le catéchisme de saint Pie X enseigne que l’Eglise a institué cette fête pour 5 raisons :

  • Louer et remercier Dieu d’avoir sanctifié ses serviteurs sur la terre et de les avoir couronnés de gloire dans le ciel ;
  • Honorer ce jour-là les Saints – nombreux, très nombreux – qui n’ont pas une fête particulière dans l’année (qui ne compte que 365 jours !);
  • Nous procurer les plus grandes grâces par la multiplication des intercesseurs ;
  • Réparer en ce jour les manquements que nous avons commis au cours de l’année dans les fêtes particulières des Saints ;
  • Nous exciter davantage à la vertu par les exemples de tant de Saints de tout âge, de toute condition et de tout sexe, et par le souvenir des récompenses dont ils jouissent dans le ciel.

Passer de l’Eglise militante à l’Eglise triomphante !

En bref, la Toussaint a pour but d’entraîner les chrétiens (Eglise militante) à imiter leurs "champions" (Eglise triomphante).

Comment ? En considérant que ces "champions", « faibles et fragiles comme nous et sujets aux même passions », ont su, « fortifiés par la grâce divine », devenir saints « par des moyens dont nous pouvons user nous-mêmes ».

La Commémoration des fidèles défunts

Le lendemain, 2 novembre, l’Eglise a institué la Commémoration des fidèles défunts qui sont en purgatoire (Eglise souffrante). Pourquoi ? Réponse du catéchisme de saint Pie X :

« Parce qu’il est convenable que l’Eglise militante, après avoir honoré et invoqué dans une fête générale et solennelle le patronage de l’Eglise triomphante, vienne au secours de l’Eglise souffrante par un suffrage général et solennel ».

Pie X indique qu’« au jour de la Commémoration des fidèles défunts, nous devons appliquer nos suffrages non seulement pour les âmes de nos parents, amis et bienfaiteurs, mais aussi pour toutes les autres qui se trouvent en purgatoire».

Fruits attendus de cette Commémoration ?

Pie X indique aussi que « de la commémoration de tous les fidèles défunts nous devons retirer ce fruit :1. Penser que nous aussi nous devrons bientôt mourir et nous présenter au tribunal de Dieu pour lui rendre compte de toute notre vie ; 2. Concevoir une grande horreur pour le péché en considérant avec quelle rigueur Dieu le punit dans l’autre vie, et satisfaire en celle-ci à sa justice pour les péchés commis, par les œuvres de pénitence ».

Conclusion

En résumé, il y a la journée pour ceux qui ont gagné le "gros lot" (Toussaint) et la journée (2 novembre) pour ceux qui sont… en rattrapage !

Dernier point : chaque chrétien est appelé à devenir un saint ! Et même si le programme est pour le moins épineux, difficile, semé d’embûches (aimer son prochain comme soi-même !), certains réussissent à le suivre…

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

2017  Laval et son histoire   globbersthemes joomla templates