logotype

Plaire aux touristes : les niches

 

nicheslavalDans le C’était Laval de mai 2000, j’évoque les 48 niches qui, avec ou sans statuette, embellissent les façades de notre vieille cité. Témoignage discret de la dévotion populaire d’hier et d’aujourd’hui, ces curiosités méritent que nous prenions le temps de les contempler.

Si j’ai abordé ce sujet c’est pour vanter la plaquette publiée par Les Copains de l'Ancienne Cité qui fut imprimée en 1993 et rédigée par deux érudits locaux, Frédérique Vitraux et Jean-Pascal Lefebvre… Mon premier paragraphe traite de la dévotion populaire…

 

« Jadis, quand on construisait une maison, on pratiquait communément des enfoncements dans l’épaisseur d’une paroi pour y abriter une statuette qui n’avait pas vocation à décorer la rue ni à donner du travail aux « professionnels du patrimoine ». Généralement pieuse, cette dernière était destinée à favoriser la prière du passant. Lequel, pour le salut de son âme (obsession aujourd’hui passée de mode pour le plus grand nombre), devait rendre grâce à Dieu le plus souvent possible…»

Mais je ne vais pas plus loin car cet article est lisible ici...

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

2017  Laval et son histoire   globbersthemes joomla templates