logotype

Je suis allé voir Ségolène (actu)

segolene.royalLes deux premières phrases de cet article sont à chanter sur l'air célèbre de Syracuse :  Je suis allé voir Ségolène/ Lors de son passage à Changé / C'était l'premier jour du carême / Et mille personnes avaient fait d'même...

Candidate de la rose au poing, Ségolène Royal a débarqué à Changé sur le coup de midi et quart mercredi 21 février, accompagnée de Guillaume Falot et, merci la météo, du soleil... Elle a salué les salairés de Géodis qui l'attendaient devant les Ondines puis est entrée dans la salle du même nom qu'elle a traversée - ceinturée par des vigiles et des caméras de télévision -  sous les acclamations d'une foule qui, c'est la loi du genre, lui était acquise au moins à une exception près (Bibi, eh oui !) Combien de supporters ? Entre 800 et 1 000. Principalement des membres de la fonction publique, du monde associatif, de l'Education nationale (vacances de février obligent). 

Alors, allez-vous me demander, comment est-elle physiquement ? A-t-elle autant de charme qu'en photo ? S'exprime-t-elle avec aisance ? Sourit-elle comme à la télé ? Eh bien, Mesdames, Messieurs, pour l'avoir vue de mes yeux vue, je peux certifier que Ségolène a été favorisée par dame Nature et qu'elle sourit comme elle respire. De plus, ayant été élevée dans une famille tradi, elle a aussi beaucoup de retenue, d'aucuns emploieront le mot classe... même si sa voix en manque singulièrement (un sacré défaut !).

Quant à son texte, ses formules, ses exemples qui font mouche auprès du fan-club, Ségo a eu le temps de les roder ! Le numéro est bien huilé ! Et n'oublions pas que la dame a derrière elle une solide expérience de la vie politique : elle préside d'une main de fer un Conseil régional qu'elle a "chipé" à Jean-Pierre (Raffarin) et fut ministre de feu Tonton à la fin des années 80 du siècle précédent. Maintenant de quoi a-t-elle parlé à Changé ? 

De l'échec scolaire - mais sans évoquer les méthodes de lecture qui en sont en partie responsables. Du droit à obtenir un premier emploi dans les six mois qui suivent l'entrée sur le marché du travail - mais sans parler de la nécessaire adéquation entre les formations et les postes disponibles. De la nécessité d'éduquer les enfants - mais sans rappeler qu'elle s'était opposée il y a quelques années à un député RPR qui souhaitait que la police interpellât systématiquement les gamins en vadrouille à des heures indues. Elle a aussi parlé du scandale que représente le licenciement de milliers d'êtres humains par des entreprises qui font d'énormes bénéfices - mais sans évoquer son choix pour l'Europe libérale de Maastricht...

Bref, comme à chaque fois dans ce genre de réunion, les fans sont repartis heureux et fiers d'avoir vu en vrai leur champion(ne), et les simples curieux sans illusion sur une quelconque élévation du débat politique due à la parité.  

La suite dans le livre...


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

2017  Laval et son histoire   globbersthemes joomla templates