logotype

JC Gruau demande à F.Zocchetto de parler des "migrants" au conseil du 5 octobre 2015

JC Gruau, vous avez adressé au maire de Laval mardi dernier, 30 septembre, une lettre lui demandant d’évoquer le futur accueil des clandestins (rebaptisés "migrants" ou "réfugiés") dans notre commune. Pouvez-vous publier cette missive ici-même afin de nous faire savoir précisément de quoi il en retourne. Avec le plus grand plaisir…

 

 

Monsieur le maire,

Je viens de recevoir ce mardi 30 septembre l’ordre du jour du prochain conseil municipal, qui se réunira lundi prochain, 5 octobre, à 19 h.

A ma grande surprise, aucune décision ni aucune délibération ni aucune communication ne concerne l’arrivée prochaine de clandestins (baptisés « migrants ») dans notre cité, arrivée que vous et votre première adjointe avez plus ou moins entérinée ces dernières semaines dans les media.

Ce sujet revêtant une importance considérable – il concerne tous les Lavallois - et le conseil municipal étant  le lieu par excellence où la démocratie lavalloise trouve à s’exprimer, je me permets de vous demander d’aborder cette question délicate en introduction de la prochaine séance, en donnant, notamment, la parole aux têtes de liste de l’opposition pour qu’elles puissent s’exprimer sur le sujet.

Je vous le demande au nom de très nombreux Lavallois qui s’inquiètent de la tournure des événements et aimeraient savoir ce qui les attend.

En espérant recevoir de votre part une réponse positive, je vous souhaite, Monsieur le maire, une excellente fin de journée et une bonne semaine.

Avez-vous eu une réponse ? Non, pas encore. Mais je ne suis pas passé au courrier… J’espère toutefois que le maire acceptera ma demande car le sujet est d’importance.

Le Courrier de la Mayenne n’en a pas parlé dans sa dernière édition. Cela ne me surprend pas car il est pro-« migrants » à fond les manettes ! Il doit être en train de préparer les dépendances du château de Craon pour accueillir ceux qui se prétendent syriens [rires]. Mais au fait, à propos du Courrier de la Mayenne, ils se sont trompés, une fois de plus dans ce qu’ils ont écrit…

A quel sujet ? Dans le compte rendu que Kristelle Le Gall fait de la séance du conseil communautaire relative au lancement du chantier du crématorium, elle ime prête les propos suivants : « en tant que « catholique pratiquant » [JCG] « a dénoncé une pratique encore rejetée par 70% de nos concitoyens ». Elle laisse sous-entendre que j’aurais dit que j’étais « catholique pratiquant » ce que je n’ai pas dit bien que je le sois. Voilà ce que j’ai dit et que Kristell Le Gall, si elle faisait son travail avec le souci du détail, de l’exactitude, aurait dû vérifier sur mon blog puisque mon intervention s’y trouvait le soir même : "C’est pourquoi, Monsieur le Président, je trouve dommage que ce soit vous, François Zocchetto, catholique pratiquant, qui allez encourager à Laval ce genre de procédé encore rejeté – rappelons-le - par 70% de nos concitoyens, lesquels, comme votre serviteur, n’y voient qu’une accumulation de violences…"

Ce n'est pas la même chose ! Vous parlez du catholicisme de François Zocchetto et non du vôtre... Et pour cause ! Car si j'ai « attaqué » François Zocchetto sur ce sujet c'est uniquement parce qu'il est lui-même "catholique pratiquant". S'il ne l'était pas je ne lui aurais pas reproché d'avoir lancé le chantier de ce crématorium... Bref, il est dommage que des journalistes qui ne manquent pas de talent par ailleurs ne soient pas précis quand ils ont la possibilité de l'être.

Ces choses dites, je vous souhaite le bonsoir. Et à la revoyure, camarade Bois Renard ! On se revoit après le prochain conseil de lundi prochain ?

Si Dieu nous prête vie, oui. Mais je doute fort qu’il y ait grand-chose à dire car le programme pour l’avoir survolé n’a rien de bien croustillant….

2020  Laval et son histoire   globbersthemes joomla templates