logotype

JC Gruau candidat de la droite à Laval

C'est avec un très grand plaisir que j'ai appris que Jean-Christophe Gruau se présentait à la mairie de Laval à la tête de "Laval Mieux Vivre", une liste soutenue, entre autres, par le Front National. Compte tenu de l'amitié que je porte à cet esprit libre, j'ai décidé de me transformer en chroniqueur de la campagne des municipales 2014 qui, si j'ai bien compris, commencera vraiment quand les autres candidats se seront déclarés (en septembre ? en février 2014 ?). En attendant, je vous offre la première véritable interview de ce non encarté qui n'a jamais fait mystère de son appartenance à la famille droitière. " JC Gruau, bonjour... - Bonjour Bois-Renard ! 

Alors comme ça,vous avez sauté le pas, vous voilà candidat, peut-on savoir pourquoi ? Parce que le centre et la droite molle incarnés par François Soultani et Samia Zocchetto ont refusé la main qui leur était tendue par le secrétaire départemental du Front National, Bruno de La Morinière. J'avais trouvé la démarche de ce dernier frappée au coin du bon sens : à Laval comme dans nombre de villes, la droite ne peut battre la gauche si elle est divisée. Or, non seulement Soultani et Zocchetto ont refusé cette main tendue mais, en plus, ils n'ont même pas daigné le faire savoir à Bruno de La Morinière, qui l'a appris par voie de presse...

En clair : mépris et stupidité. Complètement ! Et Samia Soultani a même ajouté cette phrase qu'elle n'a pas fini de regretter : "Je préfère perdre une élection et continuer à pouvoir me regarder dans le miroir plutôt que de chercher à gagner à tout prix." Continuer à se regarder dans le miroir, diantre ! Est-ce à dire que Bruno de La Morinière est un personnage infréquentable ? Un monstre, un violeur d'enfant(s) ? Un terroriste ? Le moins qu'on puisse dire est que Mme Soultani aura le temps, en 2014, de se regarder dans le miroir. Il est vrai que ce ne sera pas un supplice : elle est plutôt jolie...

C'est donc cette décision stupide et méprisante qui vous a décidé ? Oui car, moi, je suis un rassembleur, pas un diviseur ! Je veux rassembler les électeurs de droite contre les socialos qui étouffent la liberté de penser autrement que le sinistre Peillon et contraignent les gens qui travaillent à payer beaucoup trop d'impôts pour financer le repos de ceux qui arrivent chez nous pour se la couler douce. Je veux rassembler les électeurs de droite contre les socialos qui embastillent des jeunes Français respectueux de nos traditions et qui, morts de trouille, libèrent des "racailles" dont le premier geste à la sortie du commissariat est d'aller narguer leurs victimes. Contre ces maudits socialos, je suis plus que jamais un fervent partisan du "Pas d'ennemis à droite" !  

Parce que, pour vous, le FN c'est la droite, pas l'extrême-droite ? Bien sûr. Le FN de Marine Le Pen est, quoi qu'on en pense, le seul parti à représenter la droite sur l'échiquier politique : la droite non maastrichtienne, celle qui n'abandonne pas le côté national et refuse les diktats des technocrates européens. Celle aussi qui voit d'un sale oeil ce "Grand Remplacement de Population" qui s'opère sous nos yeux, conséquemment aux directives européennes. A Paris comme à Nantes, à Strasbourg comme à .... Laval, chacun peut constater que nous sommes en train de changer de peuple. Personnellement, je trouve cela inquiétant... 

Donc, en fait, le représentant de la droite à Laval, c'est vous ! Oui. En mars 2014, à Laval, l'offre politique sera simple : il y aura une (ou plusieurs) liste(s) de gauche, une (ou plusieurs) liste(s) du centre et une seule liste de droite, la nôtre : "Laval Mieux Vivre". Le choix est donc clair pour les Lavallois qui veulent éliminer les socialistes... Il n'y a pas d'alternative. Voilà au moins un problème de régler pour tous les indécis... du centre et de la droite molle.

Vous pensez que des électeurs UMP vont vous rejoindre ? Non seulement je le pense mais je commence à les compter sur un petit carnet. Eh oui, depuis que ma candidature est connue, plusieurs Lavallois m'ont - discrètement - fait savoir que nous aurions droit à leur bulletin de vote en mars prochain... La mayonnaise ne peut que prendre. Car tous ces électeurs sont excédés par les querelles de partis, les rivalités de personnes et la lâcheté intellectuelle et morale de certains leaders du centre et de la droite qui, en privé, sont tout à fait dans nos idées. De plus, ces électeurs ne comprennent pas cet ostracisme bidon à l'égard du FN alors que la France s'enfonce chaque jour davantage dans la mélasse...Au train où vont les choses, on n'osera bientôt plus donner le signalement de son agresseur sans prendre le risque de se voir verbaliser... Ils ne comprennent pas non plus, ces électeurs dits de droite, qu'en cinq ans et demi l'opposition lavalloise n'ait toujours pas réussi à enfanter un leader... Chose que j'ai longtemps déplorée.

Comment expliquez-vous cela ? Je ne me l'explique pas et je vous avoue que je m'en moque :  maintenant que j'ai décidé de partir à la bataille et de mener une liste, ce n'est plus mon problème. Mon problème c'est d'attirer autour de nous le plus de Lavallois fermement décidés à battre le socialisme local symbolisé par son célèbre KGB qui sévit à la mairie depuis le départ de François d'Aubert...

Le KGB ? Vous y allez fort ! Non, car il s'agit du trio qui fait la pluie et le beau temps à la mairie depuis mars 2008, le trio composé de MM. Kiessling, Garot et Boyer, trois hommes qui tiennent la ville en main et ont beaucoup déçu nombre de Lavallois et de fonctionnaires municipaux. C'est en effet peu dire que le jeune Guillaume Garot n'a pas été à la hauteur des attentes qu'il avait soulevées chez ses électeurs de 2008. A l'entendre, d'Aubert était un "has been" qui snobait sa ville et les employés de la mairie. Avec lui, Garot, on allait voir ce qu'on allait voir ! Eh bien on a vu et ce fut... Dalida : "Paroles, paroles, paroles... Paroles, paroles, paroles..."

Il est pourtant fort sympathique... Ah ça, oui ! Le personnage est poli, gentil, propre sur lui, très "gendre idéal" (enfin, si on peut employer cette expression...) mais, au final, force est d'avouer que c'est un politicien sans envergure. Cent pour cent formaté. Du reste, c'est simple : on sait toujours ce qu'il va dire sur tout ! Aucune originalité. Aucune authenticité. Il récite son catéchisme politiquement correct.  

Mais les Lavallois aiment ça puisqu'il passe à tous les coups... Sans doute. En tout cas, moi il m'a toujours fait bayer aux corneilles chaque fois que je l'ai entendu s'exprimer. Il est vrai que j'ai connu d'Aubert au sommet de son art, surtout pendant la première mandature. On a beau dire ce qu'on veut sur le personnage, c'était quand même d'un autre niveau !

Vous allez donc l'affronter ? Oui, lui ou Boyer, le Drômois qui se sert de Laval pour augmenter son compte bancaire. Lui aussi c'est un phénomène dans son genre, une machine à sous, à faire du pognon. On indiquera d'ailleurs combien le couple Garot-Boyer coûte au contribuable tous les mois. C'est astronomique ! Avec des dépenses pareilles, pas étonnant que la France croule sous les déficits ! Et que les jeunes Français entreprenants quittent le pays pour tenter leur chance ailleurs !

En fait, concernant vos adversaires, c'est le grand mystère... Oui et c'est tout de même incroyable de ne pas savoir quels adversaires on affrontera dans quelques mois ! J'avais cru comprendre qu'une élection municipale était chose importante pour ceux qui rêvaient de conduire une liste... Il est vrai que chacun calcule... Des bruits me disent que François Zocchetto attend de savoir qui de Garot ou Boyer se présentera pour prendre sa décision... De l'autre côté, tout dépend de ce que Hollande va décider concernant la suite de la carrière de Stéphane Le Foll...

Que voulez-vous dire ? Qu'il se pourrait que Hollande nommât Le Foll ailleurs qu'au ministère de l'agriculture (Matignon ?) ;  dans ce cas, Garot le remplacerait, il monterait en grade si j'ose dire...

C'est incroyable toutes ces histoires, non ?  Oui, c'est un peu "Carrière quand tu nous tiens !" Ou "Se servir avant de servir". Mais enfin, je suis un type de droite et n'ai jamais cru que les hommes politiques étaient des gens désintéressés. Finalement, ils sont comme les autres et cela est dommage. Ils devraient être au-dessus des autres, ne pas avoir une mentalité de boutiquier. J'entends à ce "niveau-là". 

JCG, ce n'est pas que je m'ennuie avec vous mais l'heure est venue de conclure ce premier entretien... J'attends le deuxième avec impatience car je n'ai fait qu'effleurer le sujet. A tous ceux qui partent en vacances, je leur en souhaite de bonnes. Qu'ils profitent de ne rien faire car la rentrée sera difficile, ainsi que les mois qui suivront. Qu'ils sachent, en tout cas, s'ils sont de droite, qu'une liste de leur couleur sera présente aux municipales de 2014. C'est, croyez-moi, une bonne, une excellente nouvelle.

 

  

 

2020  Laval et son histoire   globbersthemes joomla templates