logotype

Adieu aux platanes du square de Boston

platanesJ'avoue ne pas bien comprendre ce qui a pu pousser Guillaumette à détruire les platanes du square de Boston pour enlaidir une vue de la ville à laquelle de très nombreux Lavallois étaient particulièrement attachés !

Le socialiste Garot étant, comme chacun sait, le défenseur attitré de la veuve et de l'orphelin, des petits animaux sans défense et des arbustes innocents, comment a-t-il pu prendre cette décision - incroyable ! -  d'éliminer des arbres qui permettaient de rêver, de se reposer, d'élever son âme, de jouer aux boules dans un cadre idyllique, de faire une bonne balade dominicale (y compris avec la belle-mère !), d'avoir de l'ombre quand le soleil cogne, etc.

Oui, comment a-t-il pu ? Mystère. En effet qu'un maire comme lui - toujours prêt à réunir un soviet de 25 citoyens quand il s'agit de poser ne serait-ce qu'un lampadaire dans une impasse non fréquentée - qu'un décideur aussi peu sûr de lui soit allé jusqu'au bout de sa mauvaise idée me laisse croire qu'il y a des raisons qui m'échappent... Mais que nous connaîtrons un jour car, comme dit la sagesse populaire, tout finit par se savoir...

En tout cas, le mal est fait et la pétition lancée par les Amis du Vieux Laval (association plutôt à gauche si j'en crois les "pointures" qui l'animent et interviennent dans ses assemblées générales), la pétition lancée par les Amis du Vieux Laval n'a point sauvé un seul platane bien qu'elle ait recueilli plus de 1 500 signataires... Autre conséquence de cette disparition : j'ai lu dans le Ouest France du 2 février que Didier Pillon est sorti de ses gonds au conseil municipal pour critiquer et cette destruction et la méthode employée... Qu'un être aussi consensuel que le journaliste musical de Radio Mayenne  pique un coup de sang montre à quel point l'affaire est gravissime... 

Pour ma part, j'évite désormais de prendre le pont de l'Europe quand je suis en voiture car la vue qu'il offre me chagine. Le square est peut-être aux normes imposées par la "Grosse Commission de Bruxelles" mais il est devenu triste, froid, sans vie... En un mot : garotien... 

Enfin, pour conclure, sachez qu'il existe des sujets infiniment plus importants...

 

 

 

2020  Laval et son histoire   globbersthemes joomla templates