logotype

Lacroix

marche.noelLe 5e C'était Laval consacré aux commerces de la cité concerna la petite imprimerie-papeterie que le dénommé Octave Lacroix reprit en 1936 et que son Fidel de fiston et sa fille Jeannette maintinrent courageusement, malgré la concurrence des grandes surfaces, jusqu'en 2009. Si cet article est cher à mon coeur ce n'est pas seulement parce que j'allais, gamin, lire à la devanture de chez Octave les convocations pour les matchs de foot du ouiquende sous les couleurs de l'USL, c'est aussi parce que ma prose permit à ces deux "héritiers" de pouvoir "garder la vieille maison" quelques mois de plus...

Avec force détails (deux pages, c'est le pied !), j'y évoque le développement de la maison Lacroix lors des Trente glorieuses et le pourquoi de sa chute auprès de ses trois plus gros clients… Côté écoliers, il y a eu l’arrivée des grandes surfaces ; côté entreprises, celle des fournituristes et côté administrations, certaines ont jugé plus rentable d’avoir chez elles leur propre imprimerie intégrée… Quant au beau stylo que l’enfant se voyait offrir le jour de sa communion solennelle, la baisse de la pratique religieuse combinée à l’arrivée de l’informatique…

La suite dans le livre...


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

2017  Laval et son histoire   globbersthemes joomla templates